Macron, masqué, souhaite aux élèves une bonne rentrée "un peu particulière"

Macron, masqué, souhaite aux élèves une bonne rentrée "un peu particulière"
Le président Emmanuel Macron, le 28 août 2020 à Villeneuve-la-Garenne (près de Paris)

, publié le lundi 31 août 2020 à 20h50

Masqué, Emmanuel Macron a adressé aux élèves lundi dans une vidéo postée sur Instagram ses voeux pour une bonne rentrée "un peu particulière", en leur demandant de respecter le port du masque et les gestes barrières.

Le chef de l'Etat, qui a décollé lundi soir pour Beyrouth, ne pourra pas cette année visiter une classe le jour de la rentrée scolaire comme il en a l'habitude. D'où cette vidéo enregistrée dans le jardin du Palais et diffusée sur Instagram, réseau social très prisé des jeunes.

"C'est une rentrée un peu particulière, parce que le virus est toujours là et qu'il faut vous protéger", souligne-t-il. "Donc je compte beaucoup sur vous, dès demain matin, pour appliquer les gestes barrières, le port du masque et tout le reste".

Il remercie aussi "tous les enseignants de France pour leur mobilisation à cet égard" et espère que la rentrée va "permettre de raccrocher toutes celles et ceux qui pendant des mois se sont tenus loin de l'école" depuis le confinement. Et termine par un mot en faveur de l'accueil des élèves handicapés.

Mardi 1er septembre, 12,4 millions d'élèves retourneront en classe sous la menace du coronavirus, avec pour consigne le port du masque obligatoire pour enseignants et élèves. 

Cette rentrée suscite beaucoup d'inquiétudes chez les parents comme chez les enseignants. Ils craignent de potentielles fermetures d'établissements en cas de contamination dans une classe ainsi que des difficultés à enseigner avec un masque, notamment pour les tout-petits, mais aussi la difficulté de faire raccrocher certains élèves qui n'ont pas mis le pied à l'école depuis des mois.

Pour tenter de rassurer les enseignants, le ministre Jean-Michel Blanquer leur a promis un "Grenelle des professeurs" visant à revaloriser leur salaire et leurs conditions de travail. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.