"Macron démission" : Emmanuel Macron accueilli par des manifestants à Marseille

"Macron démission" : Emmanuel Macron accueilli par des manifestants à Marseille
Benoît Payan et Emmanuel Macron à Marseille, le 1er septembre 2021.

publié le mercredi 01 septembre 2021 à 16h26

Le président doit présenter un plan destiné à répondre aux "urgences" sociales, éducatives, économiques et sécuritaires de la ville.

En déplacement pour trois jours à Marseille, Emmanuel Macron a été accueilli mercredi 1er septembre par les huées de manifestants à son arrivée à l'hôtel de ville, selon BFMTV.

Arrivé vers 15h30 à la mairie de Marseille, le président a été accueilli par le maire Benoît Payan, pour une rencontre avec des élus. Sur les images filmées par la chaîne d'information en continu, on peut entendre des manifestants scander "Macron démission", visiblement depuis une certaine distance. BFMTV évoque "quelques dizaines de personnes".


Le président doit présenter un ambitieux plan destiné à répondre aux "urgences" sociales, éducatives, économiques et sécuritaires que cumule la deuxième ville de France. Signe de l'importance qu'il veut donner à ce "plan Marseille", ce déplacement de deux jours et demi est le plus long que le chef de l'Etat consacre à une seule ville depuis le début de son quinquennat.

Accompagné de sept ministres, le chef de l'État devrait annoncer le déblocage d'importants moyens financiers pour les écoles, les transports et la rénovation urbaine. Dès mercredi après-midi, il pourrait aller à la rencontre des habitants des quartiers nord à la cité Bassens, selon des responsables locaux, une sortie qui ne figure pas à l'agenda et que l'Élysée n'a ni démenti ni confirmé.

Il abordera ensuite le sujet le plus brûlant au commissariat nord de Marseille. Gérald Darmanin déjà a promis 300 policiers de plus à Marseille d'ici 2023, mais le maire estime qu'il manque encore 800 policiers nationaux. Dans la soirée, le chef de l'État rencontrera au fort d'Entrecasteaux des élus locaux et les "forces vives" de la ville.

Jeudi matin, il assistera à la rentrée dans une école des quartiers nord. La municipalité a annoncé un vaste plan de rénovation de plus de 200 des 472 écoles de la ville pour 1,2 milliard d'euros, dont une partie sera prise en charge par l'État. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.