Lutte contre le terrorisme : Collomb mise sur les psychiatres

Lutte contre le terrorisme : Collomb mise sur les psychiatres
Gérard Collomb a dévoilé de nouvelles pistes dans la lutte contre le terrorisme

Orange avec AFP, publié le vendredi 18 août 2017 à 11h35

Invité ce matin de RTL, le ministre de l'Intérieur a annoncé les nouvelles pistes de travail du gouvernement pour lutter contre le terrorisme.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé vendredi matin, au micro de RTL, travailler à de nouvelles mesures dans la lutte contre le terrorisme.



D'abord interrogé sur l'opération Sentinelle, Gérard Collomb a affirmé qu'elle serait sans doute revue prochainement. Le gouvernement proposera notamment des gardes moins statiques mais également des changements afin de diminuer la forte exposition des militaires, cibles d'attaques répétées ces derniers mois.



LES HÔPITAUX PSYCHIATRIQUES BIENTÔT MOBILISÉS

Le ministre de l'Intérieur a également fait part d'un nouveau projet, commun avec la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

Une partie des terroriste ont "souvent des profils psychologiques instables" constate Gérard Collomb. "Nous sommes donc en train de travailler (...) pour repérer l'ensemble de ses profils qui, demain, peuvent passer à l'acte".

Le gouvernement veut donc "mobiliser l'ensemble des hôpitaux psychiatriques et des psychiatres libéraux" pour tenter de repérer et contenir cette menace.

L'ÉCHEC DES CENTRES DE DÉRADICALISATION

Gérard Collomb a également été interrogé sur les centres de déradicalisation. Après avoir reconnu leur échec, le ministre a annoncé des nouvelles mesures pour les remplacer. "Nous avons décidé de travailler plutôt avec des travailleurs sociaux".
Sur cette question de la déradicalisation, le ministre de l'Intérieur a confié travailler avec l'Allemagne, pays également touché par "les revenants", ces européens qui rentrent du jihad.

Les Français partis faire la guerre en Syrie sont encore "plus de 1 000 ou 1 500", estime le gouvernement. Près de 200 d'entre eux sont revenus en France et "ont tous été pris en charge par la justice", assure le ministre de l'Intérieur.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
136 commentaires - Lutte contre le terrorisme : Collomb mise sur les psychiatres
  • Il va falloir créer des "liaisons sanitaires" depuis le Maghreb....

  • Notre brave ministren'a toujours pas compris que c'est à l'extérieur des centres psychiatriques qu'il faut rechercher le plus grand nombre lde malades car en fait il y en a beaucoup plus de malades en liberté sans surveillance que pris en mains dans les établissements adéquats.

  • Nouvelle stratégie gouvernementale ? D'un côté le monde de la psychiatrie analyse le terroriste potentiel à l'intérieur d'un secteur géographique limité et bien connu , sous surveillance. De l'autre le monde de l'abomination hélas du réel, du responsable , des vrais causes du terrorisme qui fournit moyens financiers, moyens économiques et logistiques. Cherchez le déséquilibre entre les deux approches et les conséquences de ce déséquilibre. Notre gouvernance n'à-t-elle rien de mieux à proposer en réaction que savoir si oui ou non les individus sont ou non responsables de leurs actes au moment des attentats éventuels . L'idée du ministre n'est pas saugrenue loin de là , il faut simplement l'étendre aux zones géographiques élargies celles dans lesquels ont évolué les terroristes . Celle d'où sont issus ces rebuts de la société. On en a guère trouvé parmi eux jusqu'à présent qui étaient en soins psychiatriques, bien au contraire, car la majorité d'entre eux ont été considéré comme de bons citoyens anonymes bien intégrés presque insoupçonnable, auquel il était difficile de faire des reproches sur le plan comportemental avant passage à l'acte. Ne serait-il pas nécessaire d'associer ces études psychiatriques ou plutôt psychologiques au monde environnemental d'où sont issus les auteurs d'attentats. .

  • les psychiatres ils sont plus fous que vous alors ca promets

  • Le vrai travail des cette armada de psy's serait probablement de réconcilier définitivement les gens "normaux" avec de l'inconciliable - ça serait peut-être plus facile !