Lucien Sève, figure du PCF, est mort du coronavirus

Lucien Sève, figure du PCF, est mort du coronavirus
(Photo d'illustration)
A lire aussi

, publié le mardi 24 mars 2020 à 12h08

Le philosophe de 93 ans, auteur notamment il y a 50 ans de "Marxisme et théorie de la personnalité", était entré au comité central du PCF en 1961, avant de prendre ses distances avec le parti dans les années 1980, jusqu'à le quitter en 2010.

C'était une figure du Parti communiste français (PCF) dans les années 60. Atteint du coronavirus, Lucien Sève est mort lundi 23 mars à l'âge de 93 ans, a annoncé mardi la fédération des Bouches-du-Rhône du parti.

https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/le-depute-fabien-roussel-nous-montre-les-couloirs-vides-de-l-assemblee-CNT000001oG2Pq.html


"Le Covid-19 aura donc emporté Lucien Sève, à 93 ans. On redoutait le jour où cet infatigable communiste achèverait sa course. Mais, malgré les années, il avait une telle détermination, il conservait une telle vigueur intellectuelle qu'on ne pouvait croire ce jour imminent", a écrit le secrétaire national du PCF Fabien Roussel sur le site du parti, saluant une "œuvre, gigantesque et plurielle, (qui) restera une contribution majeure et précieuse". 




Enseignant à Marseille, le philosophe entré au comité central du PCF en 1961 a été notamment l'auteur il y a 50 ans de "Marxisme et théorie de la personnalité". "Sa présence active au sein de la direction fédérale du PCF dans les années 60 à 80 a marqué des générations de militants", salue la fédération des Bouches-du-Rhône dans un communiqué. 

L'homme, qui avait conceptualisé le mouvement des "Refondateurs" dans le but de pousser le Parti communiste à se renouveler, avait pris ses distances avec le parti à partir de 1984 avant de le quitter définitivement en 2010. 

Nommé en 1983 par François Mitterrand au Comité consultatif national d'éthique, le philosophe a également écrit plusieurs ouvrages sur les questions bioéthiques.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.