Luc Carvounas, l'ancien maire d'Alfortville, épinglé pour sa gestion de la ville

Luc Carvounas, l'ancien maire d'Alfortville, épinglé pour sa gestion de la ville©Affiche de campagne

6Medias, publié le lundi 11 septembre 2017 à 22h54

La Chambre régionale des comptes a publié ce lundi un rapport accablant sur la gestion de la ville d'Alfortville par Luc Carvounas, député PS, ancien maire de cette ville du Val-de-Marne, relate Le Parisien. L'institution souligne "de nombreuses anomalies" dans la gestion de la commune.

C'est entre 2010 et 2015 que les pratiques abusives se sont développées.

Elles ne sont donc pas à imputer exclusivement à Luc Carvounas, qui a été maire entre 2012 et 2017, mais également à son prédécesseur, le communiste René Rouquet. La Chambre régionale des comptes pointe des abus, des dépenses anormales et des embauches contestables.

Le rapport souligne ainsi que les véhicules de service, des smartphones de luxe ainsi que des tablettes, ont été utilisés à des fins personnelles. Mais c'est surtout la multiplication par deux des frais de communication de la mairie qui est pointée du doigt. Par exemple, les vœux ont couté six fois plus cher en 2015 qu'en 2012.

Les magistrats dénoncent également une "politique de recrutement contestable". La Chambre relève ainsi l'embauche à la mairie d'Alfortville de "proches politiques" de Carvounas, qui auraient bénéficié de "rémunérations anormalement favorables".

La CRC fait ainsi dix rappels à la réglementation et treize recommandations. Mais le député socialiste assume son mandat. "Je n'ai pas à rougir de mon action au service des Alfortvillais", a-t-il déclaré au Parisien. "On me reproche quelque chose qui n'existe pas", dénonce-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.