LREM : une députée claque à son tour la porte à l'approche des municipales

LREM : une députée claque à son tour la porte à l'approche des municipales
Le délégué général de LREM, Stanislas Guérini à Guidel, le 29 septembre 2019.

, publié le samedi 22 février 2020 à 21h56

Pour figurer sur la liste du maire sortant à Montpellier, Patricia Mirallès a annoncé quitter LREM. Depuis 2017, une dizaine de députés ont déjà quitté le parti.

L'approche des municipales a engendré une fuite dans le parti de la majorité.

Après plusieurs députés ces dernières semaines, comme Frédérique Lardet (Haute-Savoie), qui n'a pas obtenu l'investiture à Annecy, ou Valérie Petit (Nord) pour la même raison à Lille, c'est au tour de Patricia Mirallès de claquer la porte.


La députée de l'Hérault va quitter le mouvement La République en Marche (LREM), mais reste dans le groupe parlementaire des "marcheurs". "J'ai décidé de quitter le parti En Marche", écrit l'élue dans un communiqué daté de vendredi, expliquant regretter que le mouvement ait choisi d'"imposer face à Philippe Saurel [Maire de Montpellier, candidat à sa succession]", un autre candidat, Patrick Vignal, pour les municipales de mars.

Conseillère municipale depuis 2014 à la mairie de Montpellier, Patricia Mirallès avait été sommée cette semaine par Philippe Saurel de "faire un choix" si elle voulait figurer sur sa liste qu'il affirme vouloir construire "hors des partis politiques". Ex-PS, soutien de la première heure du président Emmanuel Macron, Philippe Saurel avait démis en 2017 des vice-présidents de la métropole, qu'il préside parce qu'ils refusaient d'adhérer à LREM.

Patricia Mirallès qui figure parmi les vice-présidents de la commission de la défense nationale et des forces armées avait décidé en décembre de ne pas voter les nouveaux statuts d'En Marche. À l'Assemblée, le groupe LREM a enregistré depuis le début de la législature en 2017 trois exclusions, une dizaine de départs secs, et autant de passages de membres à part entière à apparentés. Il compte 299 membres au total.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.