LREM : Richard Ferrand promet la fin des couacs à l'Assemblée

LREM : Richard Ferrand promet la fin des couacs à l'Assemblée
Richard Ferrand a été critiqué jusque dans son propre camp, au cours de l'été.

Orange avec AFP, publié le mardi 05 septembre 2017 à 17h35

Avec une rentrée qui s'annonce chargée, voire agitée pour la majorité, il était indispensable de remettre les troupes en bon ordre. D'autant plus que le début de la législature a été marquée par une série de couacs au sein du groupe la République en Marche.

Mais la page est désormais tournée, a assuré mardi 5 septembre sur Cnews, le président du groupe LREM à l'Assemblée, Richard Ferrand.

"Ne vous inquiétez pas, je suis là, je tiens la barre", a-t-il clamé. Affaibli par l'affaire de l'opération immobilière réalisée par sa femme, Richard Ferrand avait également été critiqué jusque dans son propre camp pour des défaillances supposées dans la gestion de son groupe. "Ce n'est pas le garde-à-vous, c'est de la cohérence", a-t-il tempéré. Les députés LREM doivent participer séminaire de deux jours les 18 et 19 septembre prochains pour préparer la rentrée parlementaire dans les meilleures conditions.


Interrogé sur d'éventuels "amateurs, planqués et maladroits" dans son groupe parlementaire, il s'est amusé : "Il n'y a pas de planqués en tous cas". Des fortes têtes, par contre... Sans la nommer, Richard Ferrand a fait passer un message à la députée Claire O'Petit, qui avait qualifié sa gestion de groupe de "catastrophique". "La moindre des choses, c'est que la majorité soit unie", a-t-il dit. Surtout quand il faut faire face aux attaques de l'opposition, et notamment aux procès en amateurisme.

"C'est très injuste. Ils ont beaucoup travaillé (...) Vous savez, quand de vieux briscards essaient de mettre en difficulté des collègues qui prennent leurs fonctions, ça fait certainement un peu de spectacle, et on se jette dessus. Mais vous savez, dans 5 ans, quand nous reparlerons du quinquennat, ces histoires de couacs apparaîtront anecdotiques", a-t-il prédit.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU