LFI: les orientations post-européennes de la direction adoptées par un vote des militants

LFI: les orientations post-européennes de la direction adoptées par un vote des militants
Le député de La France insoumise Adrien Quatennens, le 25 juin 2019 à Paris

AFP, publié le lundi 08 juillet 2019 à 18h41

Les orientations proposées par la direction de La France insoumise (LFI) après la déroute aux élections européennes ont été adoptées par un vote des militants, a annoncé lundi le coordinateur du parti Adrien Quatennens.

Le texte du bilan stratégique du mouvement a été adopté à près de 87%, lors d'un vote en ligne de 20.500 militants organisé après l'assemblée représentative du 22 et 23 juin, a indiqué le député LFI du Nord lors d'une conférence de presse à Paris. 

Ce texte reconnaît l'échec de la stratégie de référendum anti-Macron de LFI pour le scrutin du 26 mai (6,3% des voix pour les Insoumis), dans un contexte de "prétendu duel, en fait un véritable duo" composé par LREM et le RN. Mais la stratégie "dégagiste", la rhétorique populiste et le rôle de LFI comme appui à une "révolution citoyenne" y sont réaffirmés.

Le texte détaillant les évolutions du fonctionnement interne du mouvement, critiqué pour son déficit démocratique, a quant à lui été adopté à 84,4%. 

Parmi ces changements, une coordination des différentes instances confiée au député et proche de Jean-Luc Mélenchon Adrien Quatennens; une agora politique pour faire dialoguer les militants, la direction et des experts sur la ligne et la stratégie; ou encore une assemblée tous les trois mois des groupes d'action locaux, qui disposeront aussi d'une enveloppe annuelle et attribuée de manière participative de 100.000 euros.

La stratégie pour les élections municipales de mars a quant à elle été adoptée à 88,6%. Elle consiste en de nombreux porte-à-porte pour impliquer les habitants et les associations locales dans la construction de la liste citoyenne que soutiendra LFI, qui ne désignera pas de têtes de liste dans l'immédiat ni ne conduira de négociations avec d'autres partis politiques.

Une série de marqueurs, obligatoires pour toute liste à laquelle participera LFI (démocratie participative, circuits courts, cantines bio gratuites, opposition à l'externalisation des services...), a par ailleurs été adoptée à près de 90%.

Interrogé sur une participation faible des militants au regard des quelque 400.000 inscrits sur la plateforme en ligne - une forme d'adhésion, mais sans cotisation - Adrien Quatennens a affirmé que le "niveau d'implication, très différent d'un inscrit à l'autre", n'était "pas très en-deçà des précédentes consultations".

Alors que le mouvement a enregistré les départs de plusieurs cadres mécontents du manque d'écoute de la direction, Adrien Quatennens a assuré que depuis l'assemblée représentative, près de 300 personnes s'étaient inscrites sur la plateforme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.