Les vrais chiffres des régionales, abstention comprise

Les vrais chiffres des régionales, abstention comprise
(Photo d'illustration)

publié le lundi 28 juin 2021 à 12h10

Les "larges" victoires de certains candidats aux élections régionales sont remises en cause par la très forte abstention, relève lundi Le Parisien en donnant les véritables scores.

Malgré les appels au vote répétés de la classe politique, deux électeurs sur trois ont encore boudé les urnes dimanche 27 juin pour le deuxième tour des élections régionales, pour une abstention exceptionnelle autour de 66%, un chiffre quasi identique au premier tour. De quoi minimiser la "large victoire" des vainqueurs, souligne lundi 28 juin Le Parisien.




Le quotidien livre en effet tous les scores des candidats abstention comprise.

Ainsi, en Occitanie, la socialiste Carole Delga qui a été réélue avec 57% des voix n'a en réalité été élue que par 20,9% des électeurs de la région. Dans les Hauts-de-France, l'ex-membre des Républicains Xavier Bertrand, qui se targue désormais d'être le troisième homme de la présidentielle, a été choisi par 16,7% des électeurs, bien loin des 52% des suffrages annoncés. En Auvergne-Rhône-Alpes, le sortant LR Laurent Wauquiez a obtenu 57% des suffrages, mais vu le contexte actuel, c'est en réalité 17,8% des électeurs qui ont voté pour lui. Quant à Valérie Pécresse, qui laisse également la porte ouverte à une candidature pour 2022, elle a été réélue par moins de 15% des électeurs franciliens, contre 47% des suffrages exprimés. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Républicain Renaud Muselier a été réélu face à la tête de liste Thierry Mariani grâce à 19,7% des électeurs (57,3% des suffrages).   

Ce sont de loin les Corses qui se sont le plus déplacés, puisque 23,2% d'entre eux ont voté pour le président sortant autonomiste du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni (40,6% des suffrages exprimés). A l'inverse, la liste la moins bien élue est celle du socialiste Loïg Chesnais-Girard en Bretagne avec moins de 10,5% des voix (29,84% des suffrages). 

Voici le résultat des autres régions abstention comprise : 

Normandie : le président sortant centriste Hervé Morin a été réélu par 14% des électeurs normands (44,26% des suffrages exprimés)

Grand Est : Le président sortant Jean Rottner (LR) a été réélu par 11,6% des habitants inscrits sur les listes électorales (39% des suffrages exprimés)

Bourgogne-Franche-Comté : la présidente socialiste sortante Marie-Guite Dufay a été choisie par 14,7% des habitants (42,2% des suffrages exprimés)

Centre-Val-de-Loire : le président sortant PS François Bonneau a été reconduit pour la troisième fois consécutive avec 12,4% des voix (38,53% des suffrages exprimés)

Nouvelle-Aquitaine : le socialiste Alain Rousset, 70 ans et en poste depuis 23 ans, a remporté son cinquième mandat avec 13,7% des voix (39,51% des suffrages exprimés)

Pays-de-la-Loire : la présidente sortante Christelle Morançais (LR) été choisie par 14,1% des électeurs (46,45% des suffrages)

Mais ces faibles chiffres ne permettent pas de remettre en cause leur élection, juridiquement parlant, souligne Le Parisien. En revanche, ces politiques risquent de traîner "comme un boulet" ce score faible, ajoute le quotidien. 




 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.