Les Républicains : Virginie Calmels revient dans la course à la présidence

Les Républicains : Virginie Calmels revient dans la course à la présidence
Virginie Calmels, le 14 février 2019, à Bordeaux.

publié le vendredi 23 septembre 2022 à 17h49

Le 29 août, la Haute autorité de LR avait rejeté la candidature de Virginie Calmels, arguant qu'elle n'était pas à jour de cotisation à la date du 22 juillet 2022. Mais la justice a tranché cette semaine en sa faveur. 

Il faudra compter avec Virginie Calmels.

La Haute autorité des Républicains (LR) a acté vendredi 23 septembre la "réintégration" de l'ex-numéro 2 du parti dans la course à la présidence du parti, après une décision de justice en sa faveur.



"La Haute Autorité prend acte de la décision du juge des référés du tribunal judiciaire de Paris du 20 septembre 2022. Elle acte la réintégration de Madame Virginie Calmels au processus électoral", indique-t-elle dans un communiqué. 

Le 29 août, la Haute autorité de LR avait rejeté la candidature de l'ancienne adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, arguant qu'elle n'était pas à jour de cotisation à la date du 22 juillet 2022. Virginie Calmels, qui a renouvelé sa cotisation le 26 juillet, avait dénoncé une "manœuvre" et contesté cette décision devant la justice.

Dans son jugement du 20 septembre, le tribunal judiciaire de Paris a suspendu "les effets attachés à la décision d'irrecevabilité de la candidature" de Virginie Calmels et condamné Les Républicains à lui verser "la somme de 5.000 euros". La condition pour candidater "n'ayant été publiée et communiquée aux adhérents que le 25 juillet 2022, a nécessairement privé Mme Calmels de la possibilité de régulariser sa cotisation" à temps, a estimé le tribunal.

Conséquence de cette décision, la Haute Autorité reporte, "dans un souci d'égalité entre les candidats déclarés", la date de dépôt des candidatures officielles du 3 octobre au 3 novembre accompagnées des parrainages exigés. 

L'élection du président de LR est programmée pour le weekend du 3 décembre. Outre Mme Calmels, les candidats déclarés sont le député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau, le secrétaire général de LR Aurélien Pradié et le maire d'Orléans Serge Grouard. MM. Ciotti et Retailleau font figure de favoris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.