Les Républicains : les ambitions de Virginie Calmels

Les Républicains : les ambitions de Virginie Calmels

Virginie Calmels, qui clame toujours sa loyauté à Alain Juppé, prend encore ses marques avec le patron des LR, Laurent Wauquiez.

A lire aussi

leparisien.fr, publié le vendredi 06 avril 2018 à 19h56

La numéro deux des Républicains, en décalage avec la ligne de Laurent Wauquiez, a été chargée d'élaborer le nouveau projet du parti.

La scène se déroule le 27 février dernier dans les travées du Salon de l'agriculture, dix jours après les déclarations tonitruantes de Laurent Wauquiez devant les étudiants de l'EM Lyon. Virginie Calmels, vice-présidente des Républicains, qui l'accompagne porte de Versailles, tombe nez à nez avec Luc Chatel, ex-ténor de la droite, retiré de la vie politique : « Bon courage ! » lui lance l'ancien ministre, goguenard.

Du courage, il en faut, à cette ancienne cheffe d'entreprise tombée dans le bain de la politique en 2014 au côté d'Alain Juppé à Bordeaux. Certes, elle est la nouvelle numéro deux du parti. Mais sa ligne, ouvertement libérale sur le plan économique, n'est pas vraiment en odeur de sainteté chez Les Républicains version 2018.

« Parmi ceux de ma génération, personne n'est libéral. Nous avons une approche étatiste qui est plus conforme à l'ADN de la droite », souligne par exemple le jeune député du Lot, Aurélien Pradié. Et pourtant... c'est à elle que Laurent Wauquiez vient de confier l'élaboration du nouveau projet du parti. « Dans un contrat, il vaut mieux tenir la plume », ironise un confident de Calmels. Manière de rappeler que son alliance avec le président de LR n'est pas un chèque en blanc. Et que si elle est montée à bord, c'est « uniquement pour reconstruire la droite ».

«Elle me fait un peu penser à Morano»C'est que la femme ne manque pas d'ambitions. On dit qu'elle rêve de prendre la tête de la liste LR aux européennes de 2019 ? « Promis, juré, craché, je n'ai jamais candidaté pour ça ! C'est totalement prématuré d'en parler », se braque-t-elle. « Mais elle ne fait aucun mystère de son envie d'y aller auprès de ses différents interlocuteurs », sourit un vieux baron du parti, alors que d'autres noms circulent comme ceux de Damien Abad ou Jean Leonetti. Laurent Wauquiez, lui, refuse, pour le moment, de trancher.

Virginie Calmels a quand même quelques atouts à défendre. C'est une femme, issue du monde de l'entreprise, une juppéiste qui n'a pas trahi sa famille politique et un tempérament bien trempé. Comme en témoigne la sortie récente de « J'assume » (Ed. l'Observatoire), le livre dans lequel elle règle notamment ses comptes avec Édouard Philippe et son entourage : « Virginie, c'est un profil atypique, elle a beaucoup de caractère, elle est très cash. Elle me fait un peu penser à Nadine Morano : quand elle a quelque chose à dire, elle le dit », reconnaît un permanent. « Ça lui arrive de dire des conneries, mais elle est politiquement sexy. C'est ce qui peut la sauver », poursuit un stratège du parti.

«Une prise de guerre»Car avec Laurent Wauquiez, celle qui clame toujours sa loyauté à Juppé -elle a encore déjeuné avec lui à Bordeaux la semaine dernière- prend encore ses marques. « On apprend à se connaître », euphémise-t-elle, tout en refusant de se prononcer pour la suite. « Moi, je ne suis pas restée aux Républicains pour rallier le futur candidat pour 2022... » répète-t-elle même à l'envi, comme si elle pouvait aussi soutenir un autre candidat à droite pour la prochaine présidentielle.

« Entre Wauquiez et elle, il ne se passe pas grand-chose... C'est plutôt neutre comme relation », raconte d'ailleurs un parlementaire. « Ils n'ont pas totalement le même positionnement politique. Mais c'est justement pour cela qu'il l'a choisie, au nom de la diversité », tempère l'un de ses lieutenants. « Une prise de guerre oui. Mais une prise qui n'était pas très difficile à prendre. Elle était assez consentante... », raille, sarcastique, un ami de longue date de Wauquiez.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.