Les Républicains : l'ombre de François Fillon plane toujours

Les Républicains : l'ombre de François Fillon plane toujours©Wochit

6Medias, publié le mercredi 11 octobre 2017 à 20h44

Si pour certains l'évocation de François Fillon est quasiment taboue, il y en a qui revendiquent haut et fort la filiation, à l'image de Laurent Wauquiez. Le candidat à la présidence des Républicains est très fier des héritages des deux derniers présidents de la République de droite : "L'énergie et la pugnacité de Sarkozy", "l'empathie" de Jacques Chirac, mais aussi des qualités de François Fillon, celui qui selon lui aurait dû faire son entrée à l'Elysée cette année.





"J'ai apprécié la solidité de François Fillon, sa force pendant la campagne pour tenir sur cette ligne libérale et conservatrice. Je fais partie de ceux qui pensent que, sans les affaires, François aurait gagné", explique-t-il dans des propos rapportés par Paris Match. Quid de Macron, souvent taxé de faire une politique de droite ? "Macron n'est pas de droite. Au-delà de quelques formules audacieusement ordurières, il y a plus de hollandisme que de sarkozysme chez lui. Son discours, c'est une pincée de libéralisme pour séduire la droite, une pincée de communautarisme pour faire plaisir à la gauche (...) Il ne tiendra pas longtemps les deux bouts de l'omelette", lance-t-il au sujet du président, alors qu'il compte bien faire revenir au bercail ceux de sa famille politique qui ont rejoint le chef de l'Etat comme Edouard Philippe, Gérald Darmanin, ou Thierry Solère. "Mon job, c'est de faire monter tout le monde à bord. Et j'annonce un avis de gros temps pour les girouettes", explique sans détour Laurent Wauquiez dans Paris Match.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
27 commentaires - Les Républicains : l'ombre de François Fillon plane toujours
  • Son grand tort : se faire chopper ,alors qu'il faisait ,hélas ,comme tous les autres ,profiter du système ...Alors que son programme était le meilleur annoncé .
    Comme quoi ,les français votent pour des rêves , la jeunesse ,un sourire ,des discours enfumeurs de vagues changements ...et surtout une presse coqui fait campagne pour lui : macron.

    Le programme de Macron a de bonnes choses, même des choses que ni Chirac, ni Sarkozy, n'ont osé mettre en place, je ne suis pas sur qu'il pourra mettre en place tout son programme car les syndicats vont tout faire pour l'en empêcher, mais lui au moins à le courage d'en parler, comme par exemple la suppression des régimes spéciaux de retraite qui sont un vrai scandale depuis 40 ans, et dont personne n'a jamais parlé.

  • Qu'il revienne avec sa femme ,ses chevaux ,ses voitures et ses costards !!!

  • Et la suite de sa mise en examen c'est devenu du vent?

  • Bien se dire que Wauquiez ne croit à rien et est prêt à tout pour satisfaire son ambition personnelle démesurée.
    Rien de plus

  • C'est sûr que Fillon, c'est un sacré référence en terme de dureté.
    Dur dans l'entêtement, alors qu'il plombait les chances de la droite.

    Si Wauquiez considère cela comme une qualité, il y a de quoi s'inquiéter.