Les Républicains : Guillaume Peltier remplacé par Annie Genevard

Les Républicains : Guillaume Peltier remplacé par Annie Genevard©Panoramic

publié le mardi 06 juillet 2021 à 18h15

Selon les informations du Parisien, confirmant celles de l'Opinion, Guillaume Peltier a été sanctionné ce mardi 6 juillet lors du bureau politique des Républicains. L'ex-numéro 2 LR est remplacé par la députée du Doubs Annie Genevard.

C'est un séisme de taille au sein des Républicains. L'Opinion annonçait lundi 5 juillet que le président du parti, Christian Jacob, devait annoncer mardi soir une décision forte à l'occasion du bureau politique du parti. Cette décision est tombée en fin d'après-midi le 6 juillet. Comme le révèle en effet Le Parisien, Guillaume Peltier a bel et bien été sanctionné lors du bureau politique des Républicains. L'ex-numéro 2 LR est remplacé dans ses fonctions par Annie Genevard. "Elle est loyale et elle, elle joue collectif...", explique au quotidien ses proches. Lundi soir, L'Opinion précisait que Guillaume Peltier avait été informé de ce choix de rétrogradation lors du week-end du 3 et 4 juillet.



Cette décision serait liée aux dernières déclarations de Guillaume Peltier. Le 30 mai dernier, invité sur le plateau du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, il avait affirmé partager les "mêmes convictions" que l'élu soutenu par le Robert Ménard (RN) sur certains points. Il citait notamment en exemple sa volonté d'une "justice exceptionnelle" et "sans appel possible" pour sanctionner les individus radicalisés sur "la base de soupçon avéré".

Tollé parmi les Républicains

La sortie médiatique de Guillaume Peltier avait suscité de vives tensions au sein de sa famille politique, rappelle l'Opinion. Le journal affirme que Guillaume Peltier faisait déjà face à quelques ennemis, notamment en raison de ses positions économiques. Il ne confie pas en revanche de quoi sera fait son avenir. Mais, s'il avait condamné ses propos, Christian Jacob a décidé d'attendre l'issue des élections régionales pour prendre une décision. Cela représenterait un acte fort et de séparation entre deux des figures du parti. C'est Christian Jacob qui avait nommé Guillaume Peltier en tant que numéro deux des Républicains en 2019.

Le principal intéressé semble toutefois contester les raisons de cette rétrogradation, ainsi que le moment où il en aurait pris connaissance. Comme le rapporte Le Parisien, le désormais ancien numéro 2 des Républicains estime que c'est son soutien à Xavier Bertrand, en vue de l'élection présidentielle de 2022, qui lui aurait coûté sa place. Un soutien officialisé dans le quotidien national lundi 5 juillet. "Au moins c'est clair, ils ne veulent pas de Xavier pour le moment, j'assume pleinement mon choix", a-t-il affirmé au journal. Mais, en interne, au parti, on souligne que c'est bien la perspective de perdre sa place de numéro 2 qui l'aurait en réalité poussé à se déclarer en faveur du président de la région Hauts-de-France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.