Les Républicains : Frédéric Lefebvre dénonce une ligne "identitaire"

Les Républicains : Frédéric Lefebvre dénonce une ligne "identitaire"
Sans activité politique depuis quelques mois, Frédéric Lefebvre s'en prend le 18 août à son ancien parti, Les Républicains.

Orange avec AFP, publié le vendredi 18 août 2017 à 15h40

L'ancien député Les Républicains Frédéric Lefebvre s'est livré à une violente charge contre le parti qu'il a quitté au mois de juin, et notamment contre son premier vice-président, Laurent Wauquiez.


"Jamais un parti de droite n'a été aussi conservateur et rétrograde, dans les méthodes comme dans les idées. On est proche de la ligne des partis identitaires et européens, ce discours sent un peu le moisi", s'est insurgé vendredi 18 août sur RFI l'ancien secrétaire d'État.

Le responsable, selon lui : Laurent Wauquiez et ses soutiens. "Ils croient que la population est radicalisée et conservatrice. Ce n'est pas vrai !", a-t-il confié au Figaro. Un problème d'autant plus prégnant que le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est, selon lui, assuré d'être élu président des Républicains. "Le putsch est proclamé. Ce qui explique que mes amis Xavier Bertrand et Valérie Pécresse aient renoncé très lucidement à participer à cette mascarade", a analysé Frédéric Lefebvre.

L'avenir du parti ? "Ramener tous les sympathisants de Sens commun et tous les déçus du FN. Ils veulent faire fuir tous les gaullistes, tous les centristes. Ça a été théorisé ! Qui continue à voir Patrick Buisson, si ce n'est Wauquiez ?" s'est-il étouffé dans les colonnes du Figaro. "Ce qu'ils organisent au sein de LR, c'est une forme de grand remplacement."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.