Les Républicains : Bertrand estime qu'"il aurait pu gagner" face à Wauquiez

Les Républicains : Bertrand estime qu'"il aurait pu gagner" face à Wauquiez

Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand en novembre 2010 à Paris.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 13h55

Xavier Bertrand estime qu'il "aurai pu gagner" la présidence des Républicains s'il s'était présenté face à Laurent Wauquiez. Pour le président de la région Hauts-de-France, "l'affrontement" entre les deux hommes "aura lieu" avant 2022.

"Si j'y étais allé, on aurait rejoué Copé-Fillon (élection fratricide de 2012, NDLR).

Mais j'aurais pu gagner. Et je pense que la victoire était aussi possible pour Valérie Pécresse", a déclaré Xavier Bertrand dans une interview publiée ce jeudi 7 décembre dans Le Point.

"IL NOUS AURA TOUJOURS DANS LE PAYSAGE, VALÉRIE PÉCRESSE ET MOI"

"À vaincre sans péril, Laurent Wauquiez triomphera sans gloire. Mais ne vous inquiétez pas, d'ici quatre ans, l'affrontement aura lieu. Laurent Wauquiez nous aura toujours dans le paysage, Valérie Pécresse et moi", a ajouté l'ancien ministre du Travail.

En juin, Xavier Bertrand avait annoncé qu'il ne briguerait pas la présidence du parti face à Laurent Wauquiez, suggérant ce rôle à Valérie Pécresse, laquelle ne s'est pas présentée et a fondé son propre mouvement, Libres!. Les deux présidents de région ont critiqué la ligne politique de Laurent Wauquiez, accusé de courir après l'extrême-droite.

Laurent Wauquiez est, face à ses concurrents Florence Portelli et Maël de Calan, le grand favori de l'élection pour la présidence des Républicains dont le premier tour a lieu dimanche. "La droite croit qu'elle a perdu pour des raisons conjoncturelles, à cause des affaires, mais elle a aussi perdu pour des raisons structurelles", a jugé Xavier Bertrand.

 
113 commentaires - Les Républicains : Bertrand estime qu'"il aurait pu gagner" face à Wauquiez
  • Taisez-vous et arrêtez d'estimer vous n'étiez pas candidat

  • Il est possible que Bertrand soit passé devant Wauquiez s'il s'était présenté et cela n'aurait pas été plus mal !
    En ce qui concerne Solère (rien à dire je ne le connais pas ou plus)

  • Facile de dire "j'aurais pu". La droite a perdu pour les affaires, mais surtout parce que pendant 17 ans de pouvoir Chirac et Sarkozy ont été des monuments d'immobilisme et de duplicité. Comment pourrait on faire une politique de droite quand les députés ne peuvent pas gagner les triangulaires contre le FN sans les voix de la gauche. Le tandem Fillon Baroin aurait fonctionné comme le tandem Sarkozy Fillon: les discours qui plaisent à la droite pour Fillon, la réalité pour Baroin.

  • le 08 12 2017 à 10 16

    Moi j'aime bien M. Bertrand tant son expression donne le fond de sa pensée. Sa coiffure soyeuse, à elle seule, donne le sens de ses idées : fuyant. Identique à son sourire béat que semble supporter difficilement, malgré tous leurs efforts les doubles et triples mentons qui vont pourtant rechercher le renfort de la base du cou.
    Il est toujours brillant dans ses déclarations comme peut l'être la trace laissée par une limace quand elle se fait sa salade. Il a ce comportement typique du cloporte habitué à vivre en sous sol quand il pratique ses rituels francs de maçons en construisant son domaine de vie autour de ses propres crottes. Ses neurones miroir fondent donc par mimétisme un environnement glauque, cafardeux, sordide, suintant et dégoulinant de suffisance.

  • le problème c'est qu'il n'a pas eu le courage de se présenter.....ce qui montre que ce monsieur est en politique un petit..

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]