Les propos de Gérard Collomb sur les manifestants font polémique

Les propos de Gérard Collomb sur les manifestants font polémique
Une quarantaine de personnes ont été interpellées samedi 27 mai à Paris en marge de la manifestation contre la politique d'Emmanuel Macron.

Orange avec AFP, publié le dimanche 27 mai 2018 à 18h37

Le ministre de l'Intérieur a déclaré, samedi, que les manifestants devaient s'opposer aux casseurs.

Interrogé sur BFMTV, samedi 26 mai, après la tenue de la "Marée populaire", le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a estimé que "les personnes qui veulent exprimer leur opinion puissent s'opposer aux casseurs" et a appelé les manifestants à "ne pas être complices de ce qui se passe par leur passivité", en faisant directement référence au phénomène black blocs.



Des propos qui ont suscité la colère au sein des leaders de gauche. Benoît Hamon, membre fondateur de Génération-s, a jugé cette déclaration de "scandaleuse" sur BFMTV, tout comme Clémentine Autain, députée La France insoumise, qui demande au ministre "de retirer ses propos".



Une quarantaine de personnes ont été interpellées samedi 27 mai à Paris en marge de la manifestation contre la politique d'Emmanuel Macron, émaillée par quelques brefs incidents. Quelques heurts ont opposé samedi des manifestants encagoulés aux forces de l'ordre qui ont répondu aux jets de projectiles par des tirs de gaz lacrymogène. Au total, sept policiers ont été légèrement blessés, et "une vitrine et deux abribus ont été dégradés", selon un communiqué de la Préfecture de police de Paris.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU