Les ministres "fliqués" par Matignon ?

Les ministres "fliqués" par Matignon ?
Le Premier ministre Édouard Philippe, le 6 février 2019 à l'Élysée.
A lire aussi

, publié le jeudi 14 février 2019 à 07h00

Selon Le Canard enchaîné, le Premier ministre Édouard Philippe tient à ce que ses services relisent toutes les interviews écrites de ses ministres "pour pouvoir les modifier, ajouter ou supprimer des passages". "Jusqu'à nous faire dire des choses que nous ne pensons pas", déplore l'un d'eux.

Le chef du gouvernement exige-t-il de relire toutes les interviews de ses ministres ? Dans son édition du mercredi 13 février, Le Canard enchaîné assure que les ministres "doivent systématiquement soumettre à Matignon le texte de leurs interviews écrites pour relecture avant publication".



"On est très fliqués par Matignon. Ils veulent toujours relire les interviews pour pouvoir les modifier, ajouter ou supprimer des passages. Jusqu'à nous faire dire des choses que nous ne pensons pas", explique un ministre à l'hebdomadaire satirique.

Selon le palmipède, si les ministres de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, du Travail Muriel Pénicaud ou encore de la Santé Agnès Buzyn, ont accepté cette façon de procéder, d'autres ont "décidé de s'émanciper de cette règle". C'est notamment le cas des ministres MoDem Jacqueline Gourault (Cohésion des territoires), Geneviève Darrieussecq (secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées) et Marc Fesneau (Relations avec le Parlement). 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.