Les migrants de "l'Aquarius" secouent l'Assemblée nationale

Les migrants de "l'Aquarius" secouent l'Assemblée nationale©REUTERS

franceinfo, publié le mercredi 13 juin 2018 à 12h44

Mardi 12 juin, Emmanuel Macron a fini par s'exprimer en renvoyant l'Italie à ses responsabilités. Il dénonce le cynisme de Rome qui a refusé d'accueillir l'Aquarius. À l'Assemblée nationale dans l'après-midi, c'est au tour d'Édouard Philippe d'attaquer l'attitude italienne. Une fermeté regrettée par Gilles Simeoni. Lundi, le président du Conseil exécutif de Corse s'était proposé pour accueillir ces migrants.

Des députés LREM en colère

Même au sein de la majorité, une trentaine de députés a fait part de son indignation, à l'image de Sonia Krimi (LREM), remontée contre le gouvernement. À droite, on s'accommode de la posture du gouvernement français et le député LR Éric Ciotti se réjouit du débat lancé par l'intransigeance italienne. Mardi soir, le président du

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.