Les leçons manquées de l'affaire Grégory

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 16 mai 2018 à 20h46

C'est un bien triste disque rayé. L'histoire judiciaire et médiatique de la mort du petit Grégory en octobre 1984 s'embourbe à nouveau : mercredi, les magistrats de la chambre de l'instruction de Dijon ont annulé les mises en examen de Murielle Bolle et des époux Jacob. Tous - magistrats comme journalistes -, avaient insisté, la main sur le cœur, sur le fait qu'ils avaient bien compris les risques mortels d'emballement.

En juin dernier, alors que l'on apprenait la mise en examen de Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante de Grégory, ainsi que celle de Murielle Bolle, tout est reparti de plus belle. Comme aux pires journées de l'automne 1984, où des dizaines de journalistes envahissaient la Vologne, égrénant dans leurs médias les scénarios les plus loufoques.

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.