"Les leçons du pouvoir" : une pluie de critiques s'abat sur François Hollande

"Les leçons du pouvoir" : une pluie de critiques s'abat sur François Hollande
François Hollande le 3 novembre 2016 à Caen.

Orange avec AFP, publié le vendredi 13 avril 2018 à 08h30

Selon RTL, certains anciens ministres de François Hollande ne voient pas d'un très bon œil la publication de son livre-bilan. "Ça sent le ressentiment, la rancœur, l'obsession", estime l'un d'entre eux.

Plutôt discret depuis la fin de son quinquennat, François Hollande s'invite depuis quelques jours avec fracas dans le débat politique avec son livre Les leçons du pouvoir, où il accuse notamment les réformes de son successeur, Emmanuel Macron, de "creuser les inégalités".

Publié mercredi 11 avril, cet ouvrage connaît déjà un fort succès : 90.000 exemplaires ont déjà été imprimés.



Pour autant, les écrits de l'ancien président socialiste ne font pas l'unanimité, notamment dans son camp. "Tout ce qu'écrit" l'ancien chef de l'État dans son livre est "ridicule est contradictoire", a notamment déploré Martine Aubry. Ses anciens ministres ne sont pas en reste, rapporte vendredi 13 avril RTL. Si la plupart estiment qu'il est revenu "beaucoup trop tôt", à l'instar de Manuel Valls, certains "ont l'air catastrophés", avance la station.



"Je mesure sa frustration, son besoin d'expliquer ce qu'il a fait, mais il faut qu'il arrête les interviews, on sent la meurtrissure chez lui", explique un ancien membre du gouvernement. La sortie du livre de l'ancien chef de l'État s'accompagne en effet d'un plan média bien chargé : interview à L'Obs, 20h de France 2, matinale de France Inter, C à Vous (France 5)... "C'est affreux, triste, dramatique. Ça sent le ressentiment, la rancœur, l'obsession. Tout cela est d'un autre siècle", regrette un autre.

Cet ouvrage est-il le premier pas d'une longue série d'interventions politiques ? "François Hollande ne fera aucun cadeau à Macron dans ce quinquennat", confie un de ses proches, selon qui "il va jouer le rôle du lanceur d'alerte".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.