Les Français en majorité opposés à un retour politique de Nicolas Sarkozy

Les Français en majorité opposés à un retour politique de Nicolas Sarkozy
L'ancien président est apprécié dans son positionnement d'ancien chef de l'Etat.

, publié le dimanche 30 juin 2019 à 12h10

Un sondage pour le JDD montre que si une majorité des Français ne veut pas son retour, son positionnement d'ancien président est plutôt apprécié. 

Le parrain de la droite n'est pas tout à fait en odeur de sainteté chez les Français. Dans un sondage Ifop réalisé pour le Journal du dimanche et dévoilé dimanche 30 juin, l'hypothèse d'un retour de Nicolas Sarkozy n'est pas souhaité par 76% des personnes interrogées. 



Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le clivage entre les sympathisants de gauche et de droite est important sur la question de Nicolas Sarkozy. Ainsi, les sympathisants des Républicains (LR) souhaitent en majorité (65 %) le retour l'ex-maire de Neuilly, quant aux sympathisants de gauche, ils affichent un rejet massif, à 88 % d'opposition. 

"L'effet repoussoir de Nicolas Sarkozy est encore très fort", commente au Journal du dimanche le directeur général adjoint de l'Ifop, Frédéric Dabi.

Pas de successeur clair

Si le positionnement actuel de Nicolas Sarkozy, en ex-président, est plutôt bien apprécié (59 %), son bilan est jugé en majorité de façon négative, à 57 %. Les partisans de la droite, sont 80 % à la juger, à l'inverse, positif. Du côté des partisans de La République en marche ils sont tout de même 61 % a bien considérer son quinquennat. 




En majorité, les Français ne croient pas le retour de Nicolas Sarkozy possible, même chez les partisans de droite. Pour lui succéder, il ne se dessine pas de figure claire dans l'esprit des sondés. Si certains, 38 %, pensent à Laurent Wauqiez ou Valérie Pécresse, François Baroin ou encore Xavier Bertrand sont également cité par 36 des Français interrogés. "C'est le reflet du déficit de ­leadership à droite", estime Frédéric Dabi dans les colonnes du JDD. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.