Les députés LFI quittent l'Assemblée

Les députés LFI quittent l'Assemblée©Capture vidéo
A lire aussi

Source Le Lab d'Europe 1, publié le vendredi 28 juillet 2017 à 08h24

Grand n'importe quoi à l'Assemblée, jour/nuit 4. Entre les citations d'OSS 117 et les innombrables rappels au règlement, les députés essaient tout de même de discuter des amendements et de voter les différents articles composant le projet de loi pour la confiance dans la vie publique.



Mais un nouveau cafouillage est intervenu jeudi 27 juillet, lorsqu'un décompte à main levée par le président de séance a été vivement contesté, provoquant le départ des députés de La France insoumise. L'amendement concerné du MoDem, assez anodin, visait à remédier aux difficultés que rencontrent parfois des candidats pour ouvrir un compte de campagne dans une banque. Il demandait à un médiateur de crédit de trouver une solution de conciliation dans un délai d'un mois.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
463 commentaires - Les députés LFI quittent l'Assemblée
  • Vous dites ça pour nous faire plaisir.

  • Rassurez nous :
    ils ne sont pas revenus , j'espère ...car vu le cout horaie d'un député , le temps que ces LFI font perdre à tous , celà coute ...une fortune !

  • Ces personnes de LFI ne sont là que pour mettre la pagaille et non pour agir en responsables du mandat qui leur a été confié pour lequel ils n'ont aucun respect. Je crois qu'il faudrait, d'une manière ou d'une autre, à les sanctionner.

  • Bis repetitae. La France sera bientôt la risée du monde entier? La priorité de ses préoccupations relève de l'étude comportementale de ses députés et de leur tenus vestimentaires à l'assemblée nationale .Les Français devraient commencer à sérieusement se poser les bonnes questions. ? Aprés avoir cru le ménage fait au niveau de l'incompétence , de l'intégrité, de la probité de trop nombreux élus , ils pensaient avoir retrouvé des compétences et des responsables en capacité de prendre en mains le rétablissement et l'avenir du pays. L'abandon d'utopies et le retour aux valeurs morales , culturelles financières, économiques et toutes autres déficiences mises en valeurs au cours du dernier quinquennat, soit au simple domaines essentiels et rationnels égarés dans notre société, avec un retour au concret à l'ordre à l'autorité et à l'efficacité semblé acquis. Et notre pays se retrouve dans les faits avec des comédiens dignes des festivals estivalier dont les manifestations font apparaître des soucis prioritaires inattendus. L'assemblée législative donne la primauté de ses principales préoccupations aux comportements incongrus des députés et à leurs tenues vestimentaires. Ils serait temps qu'ils se ressaisissent et se concentrent sur l'accomplissement de leurs missions pour apporter les preuves de leurs compétences autrement par ces spectacles seulement dignes des animations de rue.

  • Dommage que ce ne soit pas un départ définitif.

    Pour être remplacé par qui ?
    Attention, quand les Français qui osent tout, tout au moins pour les quelques % qui ont voté pour cette assemblée d'un parti unique,,qui vote les pleins pouvoirs à un seul la Turquie a fait de même, mais par un référendum, critiquable, mais qui a eu lieu, , que ni la Droite, ni la gauche, ni cette utopie macronnienne ne fonctionnent pas, que plus aucun des grands partis historiques n'existent, quel sera leur choix ?
    Attention danger..
    La politique a horreur du vide.