Les chasseurs se félicitent de la nomination de François de Rugy au ministère de la Transition écologique

Les chasseurs se félicitent de la nomination de François de Rugy au ministère de la Transition écologique
François de Rugy et Nicolas Hulot à Paris, le 4 septembre 2018.

, publié le mercredi 05 septembre 2018 à 10h20

En annonçant sa démission la semaine dernière, Nicolas Hulot avait confié qu'une réunion de concertation avec les chasseurs avait précipité son départ.

La Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) s'est félicitée, mardi 4 septembre, de la nomination de François de Rugy au poste de ministre de la Transition écologique, rapporte le Huffington Post. L'ancien président de l'Assemblée nationale succède à Nicolas Hulot, dont la démission a été accélérée par sa confrontation au lobby des chasseurs.



"C'est avec satisfaction que la Fédération Nationale des Chasseurs vient d'apprendre la nomination de François de Rugy à la tête du ministère (...). Cette décision du Président de la République, Emmanuel Macron, intervient dans un contexte de réforme de la chasse française sans précédent dans notre pays", a écrit la fédération dans un communiqué.

La veille de la démission de Nicolas Hulot, lors d'une réunion à l'Élysée avec Emmanuel Macron, les chasseurs avaient obtenu que le prix du permis de chasse national soit divisé par deux et le droit de chasser six nouvelles espèces, notamment.



Nicolas Hulot avait expliqué le lendemain que la présence à cette réunion d'un "lobbyiste" qui "n'avait rien à faire là", était "l'élément qui a(avait) achevé de (le) convaincre" de partir.



"C'est aussi avec une grande satisfaction que nous avons appris le maintien à sa fonction de secrétaire d'État de Sébastien Lecornu. C'est grâce à son sens de la concertation et à son pragmatisme que le président de la République a pu arbitrer une réforme qui concerne la chasse au service de la biodiversité ordinaire", expliquent encore les chasseurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.