Les cadres LFI défendent le voyage de Jean-Luc Mélenchon en Amérique du Sud

Les cadres LFI défendent le voyage de Jean-Luc Mélenchon en Amérique du Sud
Jean-Luc Mélenchon à Paris, le 16 février 2021.

publié le lundi 19 avril 2021 à 14h30

"Tout ce que fait Jean-Luc Mélenchon respecte scrupuleusement les règles établies", assurent les cadres LFI.

"La meute des porte-flingues macronistes est de sortie". La députée Mathilde Panot et l'eurodéputé Manuel Bompard ont défendu lundi 19 avril le voyage de Jean-Luc Mélenchon en Amérique du Sud, après les critiques de députés de la majorité.

La députée macroniste Aurore Bergé avait critiqué mercredi "l'indécence" de "l'escapade en Amérique du Sud" du candidat de LFI à la présidentielle, en pleine recrudescence de la crise du Covid-19.

Critique reprise ensuite par les députés LREM Roland Lescure et Bruno Millienne.


Actuellement en Bolivie après quelques jours en  Équateur, "Jean-Luc Mélenchon répond à une invitation pour participer à la journée mondiale de la Terre au parlement bolivien le 22 avril", rappellent Mathilde Panot et Manuel Bompard dans une tribune au HuffPost. "Il est aussi invité par le président du parlement de la Communauté andine dans le cadre de la campagne mondiale menée en ce moment pour la licence libre sur les vaccins contre la Covid-19", ajoutent la vice-présidente du groupe des députés Insoumis et le chef de la délégation européenne de LFI.

"Tout ce que fait Jean-Luc Mélenchon respecte scrupuleusement les règles établies par les gouvernements français, équatorien et bolivien", expliquent-ils. "Il se trouve dans deux pays où la circulation actuelle du virus est inférieure à la France. Et qui ont fermé leurs frontières avec le Brésil".

Selon eux, "comme à chaque fois que Jean-Luc Mélenchon effectue un déplacement, la meute des porte-flingues macronistes est de sortie". Son voyage doit s'achever vendredi par un discours sur la levée des brevets sur les vaccins, selon le programme transmis par son entourage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.