«Les bonnes conditions», les petites et la grande histoire

«Les bonnes conditions», les petites et la grande histoire
Captures du documentaire «Les bonnes conditions», de Julie Gavras, diffusé par Arte.

Libération, publié le jeudi 17 mai 2018 à 18h48

On en est où du déterminisme social en ce début de XXIe siècle ? Pendant quinze ans, la réalisatrice Julie Gavras a suivi une «cohorte», comme on dirait en sciences sociales, de huit anciens élèves du lycée Victor-Duruy dans le très chic VIIe arrondissement parisien.

De leurs 16 ans jusqu'à la veille de leur trentième anniversaire, elle les a retrouvés chaque année pour recueillir à l'image leurs confidences sur l'année écoulée et leur entrée parfois douloureuse dans l'âge adulte. Les bonnes conditions, documentaire sur la très longue durée et de près d'une heure trente, dessine en creux, par l'accumulation de petites touches impressionnistes, le portrait d'une époque et d'un milieu, de ses certitudes et de ses interrogations, de ses bonheurs et de ses doutes. Ce

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.