"Les arguments antivax sont un tissu d'imbécillités" : la mise au point de Christiane Taubira après ses propos controversés sur la vaccination

"Les arguments antivax sont un tissu d'imbécillités" : la mise au point de Christiane Taubira après ses propos controversés sur la vaccination
Christiane Taubira à Paris le 9 juillet 2020.

publié le jeudi 23 septembre 2021 à 14h16

L'ancienne ministre de François Hollande a provoqué un tollé après avoir déclaré sur RTL mercredi ne pas avoir vocation à appeler à la vaccination massive en Guyane où la situation sanitaire reste critique. 

La déclaration a provoqué un tollé sur Twitter notamment, à tel point que Christiane Taubira a jugé utile de se justifier sur ce même réseau social. "Faut-il clarifier, pour les personnes de bonne foi et celles de mauvaise foi : je répète mes propos sur C à vous : les arguments antivax sont un tissu d'imbécillités.

Je suis moi-même vaccinée, en Guyane, depuis 4 mois, sans en faire mystère", a-t-elle écrit sur Twitter jeudi 23 septembre.





Mercredi, invité de RTL, elle avait déclaré ne pas avoir vocation à appeler à la vaccination alors qu'à peine 30 % de la population guyanaise est vaccinée contre le Covid-19. "Je suis un responsable politique qui n'est pas en exercice et qui par conséquent ne dispose pas des éléments d'information qui lui permettrait formellement soit de donner une consigne, soit de considérer qu'au regard de ces éléments d'information, je considère que. Je tiens un propos responsable", avait-elle déclaré.



Et d'argumenter : "Avant de culpabiliser les Guyanais, les Guyanais doivent prendre, et prennent au sérieux la question de la santé. Mais la question de la crédibilité de la parole publique est une vraie question". Alors qu'on lui faisait remarquer que cette position était "facile" pour l'ex-députée de Guyane, dont la parole est pourtant considérée comme forte, elle a fait valoir que c'était justement "parce que cette parole (était) forte" qu'elle "ne la décrédibilise(rait) pas".

"Je pense qu'en Guyane la question n'est pas que moi j'appelle la population à se faire vacciner. Je pense qu'il est temps qu'on nomme une médiatrice ou un médiateur parce que manifestement il n'y a plus de capacité d'entente entre la parole officielle" et les Guyanais. Soulignant l'éloignement de la Guyane par rapport à la métropole, elle a expliqué "qu'on ne (pouvait) pas faire la même analyse" pour les deux territoires, où les taux de vaccination sont "pratiquement inverses".

"Ramassis d'imbécilités, d'insocialité, d'anti-socialité"

Invitée de l'émission CàVous lundi 20 septembre, Christiane Taubira avait qualifié de "ramassis d'imbécilités, d'insocialité, d'anti-socialité" une séquence montrant des anti-vaccin évoquant des supplices à faire aux personnes qui vont vacciner. Elle avait également estimé que les gens "ont le droit d'avoir des doutes". Toutefois, les paroles violentes doivent "tomber sous le coup de la loi, ça ne fait pas l'ombre d'un doute". 

La Guyane reste très affectée par l'épidémie de coronavirus, avec un taux d'incidence de 498 cas pour 100.000 habitants et une hausse des hospitalisations au 21 septembre, selon l'Agence régionale de santé. Seuls 29,6% des Guyanais âgés de 12 ans et plus étaient complètement vaccinés au 15 septembre, contre 81,7% de la population éligible pour l'ensemble de la France, selon les chiffres de Santé Publique France.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.