Les 4 Vérités - "Il ne peut pas y avoir de spécificité corse dans la Constitution", estime Carvounas (PS)

Les 4 Vérités - "Il ne peut pas y avoir de spécificité corse dans la Constitution", estime Carvounas (PS)©THOMAS SAMSON / AFP

franceinfo, publié le lundi 05 février 2018 à 12h22

Le socialiste Luc Carvounas attend du président de la République mardi en Corse "qu'il soit très clair et très ferme parce que les Corses n'attendent pas une énième révision constitutionnelle", a-t-il affirmé ce lundi matin dans Les 4 Vérités, rappelant "qu'il y en a eu cinq en près de 30 ans".

Les Corses "attendent que l'État français soit à leurs côtés pour le développement de leurs services publics, pour que la Corse qui semble se paupériser d'année en année puisse retrouver de la vitalité économique. Voilà ce que les Corses souhaitent", selon le député PS.

"Il n'y a qu'une langue en France, c'est le français, donc les choses doivent être très claires. La France est une et indivisible. Déjà la région corse a eu beaucoup, beaucoup de compétences, plus que…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Les 4 Vérités - "Il ne peut pas y avoir de spécificité corse dans la Constitution", estime Carvounas (PS)
  • Si les corses veulent leur spécificité qu'ils fassent un référendum pour demander aux habitants s'ils veulent l'indépendance, et être livrés à leurs simples pouvoirs sans attendre tout de l'état français ! Car qu'ils le veuillent ou pas ils sont des élus républicains de la France ! Mais ils préfèrent plutôt avoir le beurre que gagner le pain tout seuls !

    j'apprécie vôtre commentaire

  • Ce n'est pas pour cela qu'il ne faut pas tenir compte des spécificités de certaines Régions. Particularités qui font déjà l'objet d’adaptations réglementaires et législatives (Alsace, DOM/TOM) et/ou fonctionnelles (Bretagne avec un réseau presque autoroutier gratuit, Pays Basque avec une forte prise en considération de la langue). L'Etat peut être un "facilitateur" des spécificités à condition qu'il regarde avec équité les différents territoires et qu'il veuille bien faire à nouveau oeuvre d'aménagement du territoire.

  • comme leur ancien camarade guy mollet il ne pouvait y avoir de specificité algerienne
    les socialistes meconnaissent l histoire et refont les memes erreurs

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]