Législatives partielles : une double défaite qui sonne comme un avertissement pour En Marche

Législatives partielles : une double défaite qui sonne comme un avertissement pour En Marche

LesEchos, publié le lundi 05 février 2018 à 13h19

La République En marche (LREM) a eu beau pointer une abstention record, sa double défaite aux législatives partielles - dans la première circonscription du Val d'Oise et la première du Territoire de Belfort - dimanche n'en constitue pas moins un avertissement clair et net.

Dans le Val d'Oise, où le duel entre les deux candidats LREM et LR était le plus serré, la députée En Marche sortante, Isabelle Muller-Quoy, invalidée en raison de l'inéligibilité de son suppléant, a perdu d'une courte tête. Avec 48,55 % des suffrages exprimés, elle a tout de même abandonné 6 points par rapport à juin 2017. La participation a été faible, n'atteignant que 19 %, selon les données de la préfecture.

Si Belfort était considéré comme perdu par la majorité (le député LR sortant a…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
23 commentaires - Législatives partielles : une double défaite qui sonne comme un avertissement pour En Marche
  • Un n siège était LR donc un siège de perdu, 19% de votants donc sans significations.
    Je regarde ce gouvernement agir depuis le début , pour moi ’est le gouvernement qui fait le plus de social depuis longtemps.
    En janvier l'augmentation des salaires par la suppression d’une partie des cotisations “chômage” et “maladie” est une réalité
    comme le sera en avril le minimum vieillesse augmenté de 30 € par mois, porté à 900 €/mois en 2020.
    En juin l’aide pour les travailleurs indépendants j'en ai un dans la famille pour un revenu annuel de 20 000 € augmentera de + 25 € par mois, soit + 300 € par an.
    En octobre, la suppression complète des cotisations chômage et maladie permettra une nouvelle augmentation du salaire net. Pour 1 500 € bruts mensuels, gain annuel de + 138 € en 2018 et de + 266 € en 2019 selon les barèmes publiés.
    Toujours en octobre 30% de baisse de la TH, , pour les 20% restant, la suppression complète de la taxe d’habitation sera actée lors de la conférence nationale des territoires.
    Toujours en octobre, les plus précaire auront la prime d’activité revalorisée de 20 € / mois pour les personnes rémunérées à un niveau proche du SMIC, et 80 € à la fin du quinquennat.
    Et en novembre l’allocation Adulte Handicapé (AAH) sera revalorisée de + 50 € par mois, et pour atteindre le montant de 900 € par mois en 2020.
    On peut penser qu'en 2018, les réformes auront le plus gros effet sur le pouvoir d’achat. Quel gouvernement hors F Mitterand en si peu de temps a pris de telles mesures sociales, aucun … Alors on peut vouloir toujours plus mais il savoir reconnaitre quand il y a des efforts sociaux.

  • et oui,peut etre que certains ont compris que la récréation est terminée pour LREM et qu'il faut passer aux choses sérieuses mais pour cela il va falloir virer tous les incapables et croyez moi ce n'est pas ce qui manque

  • à Belfort le député LR est réélu, mais d ans le Val d'Oise la députée LREM est battue et LREM perd ce siège malgré les soutiens de Castaner et Philippe !

  • Monsieur le premier ministre vous avez fait beaucoup d humour lors d une reunion pour les législatives le resultat vous clos le bec .....j espère

  • confusion dans les sonneries. Là,e n'est ni un avertissement, ni la soupe, ni le rappel mais le glas. Mesdames Messieurs Garde à vous le cercueil passe; On se découffe

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]