Législatives : le geste politique de la République en marche

Législatives : le geste politique de la République en marche

Source : Francetvinfo, publié le samedi 20 mai 2017 à 18h46

C'était en janvier dernier à Berlin. Emmanuel Macron annonçait qu'il y aurait un candidat "En marche" dans chaque circonscription.

Cinq mois plus tard, la réalité est tout autre, son mouvement n'a investi que 521 candidats sur les 577 sièges à conquérir. Depuis Le Havre (Seine-Maritime), le Premier ministre Édouard Philippe a tenté de justifier cette stratégie.



Mais si le mouvement a gelé 51 circonscriptions, c'est surtout pour préserver certaines figures. Il n'y aura donc personne face aux socialistes Stéphane Le Foll ou Myriam El Khomri. Personne non plus face au centriste Yves Jégo et aux Républicains Franck Riester ou Thierry Solère. À droite, on préfère ironiser. Malgré tout, avec cette stratégie, Emmanuel Macron fissure un peu plus la droite et le centre. Objectif : débaucher un maximum après les législatives.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.