Politique

Législatives anticipées : Rachida Dati a "honte" que François Hollande fasse campagne avec LFI

Invitée de France Inter mardi 18 juin 2024, Rachida Dati n’a pas manqué d’égratigner François Hollande, candidat en Corrèze pour les élections législatives pour le Nouveau Front populaire. Elle a déclaré qu’elle a "honte" que l’ancien président de la République soit allié "avec des fichés S" ou des "antisémites".

Rachida Dati exprime sa colère contre François Hollande. Sur France Inter mardi 18 juin 2024, l'ancienne ministre de la Justice a confié qu’elle "connaît bien" l’ancien président de la République et qu’elle a "honte" qu’il fasse campagne "avec des antisémites ou des fichés S". Rachida Dati faisait là référence à Raphaël Arnault, le leader du groupuscule d’extrême gauche La Nouvelle Garde et candidat pour les législatives dans la 1ère circonscription du Vaucluse à Avignon. Europe 1 a révélé ce mardi qu’il serait concerné par trois fiche S.

Comme le révélait BFMTV dimanche, François Hollande est candidat en Corrèze pour les élections législatives. Il a été investi par la fédération départementale du parti Socialiste dans le cadre du Nouveau Front populaire. "Si j'ai pris cette décision, c'est parce que j'ai estimé que la situation était grave, plus qu'elle ne l'a jamais été", a-t-il déclaré dimanche lors d’une conférence de presse, rapporte la chaîne d’informations.

Une personne fichée S est "un danger pour la protection des Français"

Mais pour Rachida Dati, cette décision de François Hollande ne passe pas. Elle a étayé son argumentation contre le Nouveau Front populaire en déclarant qu’il s’agit d’un parti "qui dit que l’antisémitisme c’est un détail" et "qui renvoie à une identité, à une religion, que vous ne voulez pas, qui vous enferme". Elle a aussi déclaré qu’"une personne fichée S c’est un danger pour la protection des Français". Ne voulant pas déclarer pour qui elle votera en cas de deuxième tour entre le RN et le Nouveau Front populaire, elle a insisté sur le fait que "la clé, c’est la responsabilité des Français".

publié le 18 juin à 12h01, Capucine Trollion, 6Medias

Liens commerciaux