Politique

Législatives anticipées : exclue de Reconquête, Marion Maréchal assure “prendre acte” de cette décision

Marion Maréchal a réagi, mercredi 12 juin, à son éviction du parti Reconquête, annoncée par Éric Zemmour.

Éric Zemmour a décidé, mercredi 12 juin, d’exclure Marion Maréchal de Reconquête. La tête de liste du parti aux dernières élections européennes a pris la parole, sur son compte X (ex-Twitter), pour commenter cette décision. “Je prends acte de mon exclusion de Reconquête! par Éric Zemmour à cause de mon refus de présenter des candidats contre l’UnionNationale”, a indiqué Marion Maréchal sur le réseau social.

Ce mercredi 12 juin, elle a rappelé être favorable à une union des droites pour les prochaines élections législatives. Depuis la dissolution de l’Assemblée nationale, “nous avons tout tenté pour mettre aux 1,4 million d’électeurs de Reconquête! d’être représentés dans la nouvelle coalition de nouveaux candidats RN, LR et indépendants”, a indiqué Marion Maréchal. Elle a ensuite taclé Éric Zemmour coupable, selon elle, de vouloir “présenter le maximum de candidats contre cette coalition des droites”.

Zemmour se passe de Maréchal

Le président de Reconquête a donc décidé d’exclure Marion Maréchal. Au micro de BFMTV, Éric Zemmour a dénoncé un “record du monde de la trahison” de la part de la tête de liste du parti aux élections européennes. Elle “s’exclut d’elle-même”, a poursuivi le leader, accusant Marion Maréchal de “rejoindre le clan familial” au RN.

Je précise que je ne suis pas en train de retourner au RN mais de faire vivre la nécessaire union des droites pour battre Emmanuel Macron et sauver notre pays”, a répondu Marion Maréchal sur X. Les autres vice-présidents de Reconquête, Guillaume Peltier et Nicolas Bay, favorables à une union, ont également été évincés du parti. Invitée sur TF1, ce jeudi 13 juin, Marion Maréchal est revenue sur son exclusion du parti Reconquête. “Elle s’impose à moi. J’en suis triste et je vis ça comme une injustice”, a-t-elle déclaré au micro de la première chaîne. Elle a également assuré qu’elle ne sera candidate aux élections législatives.

publié le 13 juin à 06h56, Baptiste Marin, 6Medias

Liens commerciaux