Le «tueur de la gare de Perpignan» condamné à la perpétuité assortie de 22 ans

Chargement en cours
 Jacques Rançon, alias "le tueur de Perpignan", au dernier jour de son procès devant la cour d'assises des Pyrénées-orientales à Perpignan le 26 mars 2018

Jacques Rançon, alias "le tueur de Perpignan", au dernier jour de son procès devant la cour d'assises des Pyrénées-orientales à Perpignan le 26 mars 2018

1/2
© RAYMOND ROIG

Libération, publié le lundi 26 mars 2018 à 18h46

Jacques Rançon alias «le tueur de la gare de Perpignan» a été condamné lundi à la peine maximale, la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans, au terme de trois semaines de procès très éprouvantes, souvent au-delà du supportable.

Veste grise et chemise claire, Jacques Rançon n'a pas réagi au verdict prononcé après six heures de délibérations devant la cour d'Assises des Pyrénées-orientales. Visage impassible, le condamné est ensuite sorti du box sans un regard pour les familles des victimes après avoir été reconnu coupable du viol et du meurtre de deux jeunes femmes, Moktaria Chaïb, 19 ans, et Marie-Hélène Gonzalez, 22 ans, ainsi que d'une tentative de meurtre et d'une tentative de viol. Des crimes commis entre 1997 et 1…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Le «tueur de la gare de Perpignan» condamné à la perpétuité assortie de 22 ans
  • Pourquoi une sureté de 22 ans? la perpétuité c'est la perpétuité; dans 22 ans meme agé il recommencera