Le témoignage qui accable Muriel Pénicaud

Le témoignage qui accable Muriel Pénicaud©Wochit

6Medias, publié le dimanche 24 septembre 2017 à 10h15

Il n'y a pas que les ordonnances de la loi Travail qui préoccupent Muriel Pénicaud, il y a aussi l'affaire Business France. La société qu'elle dirigeait est soupçonnée de favoritisme pour l'organisation d'une soirée avec Emmanuel Macron à Las Vegas en janvier 2016.

Un dossier sur lequel la justice continue de se pencher. Et le vent ne tournerait pas en faveur de la ministre du Travail. Le JDD dévoile les déclarations devant les juges de l'ancienne directrice de la communication de Business France, Fabienne Bothy-Chesneau. Pendant son audition de plus de six heures jeudi 21 septembre, l'ancienne collaboratrice de Muriel Pénicaud aurait expliqué que sa supérieure était "informée de tout".



Une version en contradiction avec celle de la ministre qui serait, selon l'hebdomadaire, corroborée par une "note relative aux délégations" datée du 23 avril 2015, indiquant que la responsabilité de la personne qui délègue, donc Muriel Pénicaud, est toujours en jeu. "C'est un fait indiscutable", commente dans le JDD Me Bruno Quentin, l'avocat de l'ancienne directrice de la communication qui est ressortie de son audition sous le statut de témoin assisté. Une ancienne collaboratrice qui était, selon ses déclarations, en train d'organiser son départ quand le dossier Las Vegas est arrivé. Car selon le JDD, Fabienne Bothy-Chesneau aurait évoqué une atmosphère "pesante et lourde" et une patronne qui manage "par le stress" et qui ne "respecte pas ses engagements".

Un témoignage en phase avec une dizaine d'autres recueillis par l'émission de France 2 "Complément d'enquête". "Elle fait des ressources humaines, mais elle est tout sauf humaine. Ici, elle a traité les gens extrêmement mal", avait commenté sous couvert d'anonymat une salariée dans l'émission diffusée le 21 septembre dernier. "Il y a eu beaucoup de départs de gens très compétents, parce qu'ils ne pouvaient pas travailler avec elle", a précisé France 2 l'ex-président de Business France et ancien député PS, Jean-Paul Bacquet.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
320 commentaires - Le témoignage qui accable Muriel Pénicaud
  • Sainte Murielle, priez pour nous....

  • elle est empêtrée dans des affaires louches, la toutou à macron.

  • Dans la plupart des situation de ce genre ces tout petits marchés se traitent soit de gré à gré sans appel d'offres, soit dans le cadre d'un contrat forfaitaire annuel de prestations de services.
    Aujourd'hui, on a plus le temps ni les moyens de mettre 3 fonctionnaires là-dessus pendant 15 jours et d'abattre 3 arbres pour la paperasse qui va avec.
    Et maintenant des juges qui perdent à leur tour leur temps avec ces questions idiotes dont il n'est même pas sûr que la prestation d'organisation de cette événement aurait coûté 10 k€ moins cher avec un autre prestataire.
    Là aussi, il va falloir mettre un grand coup de balai là-dedans. On a plus les moyens de perdre autant de temps et autant d'argent pour des procédures qui datent de l'époque de Courteline.

  • donc nos politiques sont propres .

    évidemment si non ils ne seraient pas élus !! mais ils se protègent au maximum entre eux pour échapper à la justice

  • Voici le personnage type pour travailler et faire du vide autour d'elle, car déjà vu sa tronche....je plaint son mari si toutefois il ne s'est pas barré avant.
    D'ailleurs quel homme aurait envie de sortir avec une espèce comme celle-ci
    Pas étonnant qu'on lui ait confié la gestion de la loi travail.
    Elle ne l’emmènera pas au paradis !