Le sexisme ordinaire du jeune député LR Robin Reda à l'Assemblée nationale

Le sexisme ordinaire du jeune député LR Robin Reda à l'Assemblée nationale

Le député LR Robin Reda le 19 juin 2017 à l'Assemblée.

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 12h24

«Pas courtois», le député LR Robin Reda ? C'est ce que lui a reproché mercredi soir la présidente de la commission des Lois, Yaël Braun-Pivet (LREM). Avec un autre rapporteur, Robin Reda (qui est donc bien député LR, notez-le pour plus tard) a en effet dévoilé à la presse un rapport sur le cannabis. Elle a donc déploré que les autres membres de la commission des lois n'aient pas eu «la primeur de leurs travaux», contrairement «au Parisien, à BFM ou à LCI».

«Je suis un petit peu énervée parce que j'ai eu un SMS tout l'heure d'un média qui me demandait de suspendre la commission des lois pour que l'un des deux rapporteurs puisse aller en plateau et je trouve cela particulièrement scandaleux», a ajouté Yaël Braun-Pivet.

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Le sexisme ordinaire du jeune député LR Robin Reda à l'Assemblée nationale
  • Une bonne paire de claques celà devrait suffire::::
    Allez courage!!!

  • Cette affaire illustre tristement les excès auxquels conduit l'actuelle mise en oeuvre d'une nouvelle police des moeurs mise en place par ces dames de LREM qui conduit à ostraciser tout coupable soupçonné de sexisme.
    Est-il réellement sexiste ce jeune député tancé par sa présidente et qui ne sait que répondre qu'en la comparant à une mère autoritaire ?

  • un misogyne aucun respect pour la Présidente de la commission des lois ce mec en manque de notoriété veut se faire connaître par tous les moyens on est comme çà chez LR.

  • Robin Reda a alors critiqué "le rappel au règlement quasi-maternel" de la présidente de commission, ce qu'elle a qualifié de "réflexion fort misogyne". "Non, je dis ça parce que vous pourriez être ma mère", a répondu le rapporteur LR, 26 ans, à la présidente, 47 ans.
    "On serait à deux doigts de vous proposer un peu de stupéfiant" pour "apaiser" les débats, a-t-il ajouté dans un sourire.
    Professionnel de la politique depuis ses 15 ans, il ne connaît rien de la vie. On appuierait sur son nez qu'il en sortirait du lait.
    Par contre cumulard (maire+ conseiller territorial + conseiller régional), il aime l'argent et se faire voir dans les medias.
    Encore un egocentrique, un narcissique qui pense plus à ses intérêts qu'à l'intérêt général.
    A rappeler à ses futurs électeurs ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]