Le porte-parole éclair de LREM répond à la polémique

Le porte-parole éclair de LREM répond à la polémique©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 12 janvier 2018 à 20h55

Rayan Nezzar a fait son mea culpa ce vendredi au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. "Ces messages étaient une erreur" a déclaré le porte-parole furtif de La République En Marche.

Des messages injurieux qu'il avait postés sur son compte Twitter à l'encontre de personnalités politiques entre 2011 et 2013 avaient fait scandale. Nommé le 4 janvier par Christophe Castaner, le marcheur avait quitté son poste le 8, soit quatre jours plus tard, face à l'ampleur de la polémique.



"Ces tweets, je les avais oubliés. J'ai été choqué autant que vous. J'avais à l'époque 20 ans, j'étais étudiant. Aujourd'hui je n'emploierais plus ces mots". "Le portrait de moi qu'on peut faire en lisant ces messages, ce n'est pas la personne que je suis", s'est ainsi justifié Ryan Nezzar dans l'émission Bourdin Direct. "La raison pour laquelle j'ai démissionné, c'est parce que j'ai estimé qu'effectivement c'était une erreur et qu'il fallait l'assumer", a-t-il poursuivi. Et de conclure : "On est face à une situation politique, un emballement. J'ai considéré qu'il fallait mettre un terme à cette polémique. Mais la question qu'on peut poser, c'est : 'est-ce que tout cela a un sens' ?".

Cet épisode n'a en tout cas pas échaudé le jeune professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine. Celui-ci ne se ferme en effet aucune porte. "Je n'ai pas renoncé à la politique", a-t-il assuré.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
138 commentaires - Le porte-parole éclair de LREM répond à la polémique
  • Chasser le naturel, il revient au galop... oubli ou pas oubli!

  • Après tous ses tweets désobligeants, insultants (il en a supprimé 5000), ce n'est plus une erreur mais une faute. Admettons qu'il les ait écrits en 3 ans, ça fait 5 tweets tous les jours même les dimanches et jours fériés.
    Et il ne renonce pas à la politique ! Tout est dit dans cette phrase.
    Et malheureusement, on trouvera encore des électeurs qui voteront pour lui à la prochaine élection.
    Il va suivre l'exemple des Balkany, Mellick, et autres stars de la pourritique...

  • Il ya des commentateurs qui n'ont jamais été jeunes !

  • Il peut même crever

  • Ses remarques désobligeantes valent celles de Trump, mais lui est LREM, alors passons à autre chose.

    Comme prof de sciences éco c'est bien !!!
    L'éducation nationale ne le mettra pas à la porte ,il est fonctionnaire !!!!