Le plan d'investissement s'élèvera à 56,3 milliards d'euros

Le plan d'investissement s'élèvera à 56,3 milliards d'euros©Source Les Echos
A lire aussi

Source Les Echos, publié le lundi 25 septembre 2017 à 15h29

Edouard Philippe a dévoilé ce lundi le grand plan d'investissement promis par Emmanuel Macron et élaboré par Jean Pisani-Ferry. 57 milliards d'euros seront déployés sur cinq ans, avec pour priorités la transition écologique, la formation, ou encore la transformation numérique de l'Etat.

Mais alors que le gouvernement a prévu 16 milliards d'euros d'économies dans le budget 2018, où l'Etat va-t-il trouver cet argent ? Là, le tour de passe-passe budgétaire est habile car ce plan d'investissement ne doit peser que modérément sur les finances publiques.



En ce sens, le plan ne sera pas le même que les précédents. Sur les 57 milliards d'euros prévus, 10 milliards proviendraient de la dernière tranche du programme d'investissement d'avenir. Mise en oeuvre cette année, celle-ci n'était pas financée. Ensuite, des crédits seraient redéployés à hauteur de 12 milliards d'euros et 24 milliards d'euros seraient des nouvelles dotations budgétaires. Cette fois-ci, les ministres auront donc un rôle plus important qu'au cours des derniers plans d'investissement d'avenir puisque les crédits feront intégralement partie de leur budget. Enfin, 10 milliards d'euros seraient empruntés auprès de la Caisse des dépôts et consignations. A Matignon, on indique que « l'idée est de sanctuariser les dépenses liées à ces investissements dans le budget des ministères ». Le durcissement du bonus-malus automobile fera par exemple partie de ce plan.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU