Le PCF a "besoin de renouvellement" et Roussel "l'incarne bien", selon Brossat

Le PCF a "besoin de renouvellement" et Roussel "l'incarne bien", selon Brossat
Le député communiste du Nord Fabien Roussel s'exprime lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 3 avril 2018

AFP, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 13h58

Ian Brossat, tête de liste du PCF pour les élections européennes, a jugé dimanche que le Parti communiste, actuellement dirigé par Pierre Laurent, avait "besoin de renouvellement" et que le député du Nord Fabien Roussel "l'incarne bien".

"On a aussi besoin de renouvellement au Parti communiste et Fabien l'incarne bien", a déclaré l'adjoint au Logement de la maire PS de Paris Anne Hidalgo, invité de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3 Nord/Pas-de-Calais.

"Il ne s'agit pas pour moi de prendre position, ce sont les communistes qui décideront à l'occasion" du 38e congrès du PCF, du 23 au 25 novembre, "comment les choses doivent se passer. Ce qui est sûr, c'est que des voix comme celle de Fabien ont besoin d'être entendues car ce sont des voix connectées à la réalité de nos territoires", a souligné M. Brossat.

Fait inédit pour le Parti communiste, sa direction a été désavouée début octobre lors du vote des adhérents. Le texte du secrétaire national Pierre Laurent a, avec 38% des voix, été battu par "le Manifeste pour un PCF du XXIe siècle" (42%), porté notamment par le patron des députés communistes André Chassaigne et Fabien Roussel.

"Il y a un secrétaire national, il y en aura un demain", a résumé M. Roussel, lui aussi invité, au côté de Ian Brossat, de "Dimanche en politique".

"Ce qui se passe en ce moment au Parti communiste, c'est qu'il y a un besoin de changement de direction. De personne mais aussi de sens", a lâché le député du Nord, qui entend bien succéder à la tête du PCF, dès dimanche prochain, au sénateur de Paris.

"Il y a besoin d'un Parti communiste qui parle plus fort, plus clairement. On est beaucoup à exprimer ça et à montrer que l'on peut changer ça", a-t-il ajouté.

"Mais on peut le changer avec Pierre Laurent, avec l'équipe sortante (...) L'objectif, c'est de sortir unis (du congrès) et de montrer qu'on va continuer de se battre pour changer cette société", a insisté Fabien Roussel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.