"Le patriotisme agricole doit exister" : l'appel de Didier Guillaume aux consommateurs

"Le patriotisme agricole doit exister" : l'appel de Didier Guillaume aux consommateurs
Didier Guillaume, le 11 octobre 2019, à Rouen

, publié le mercredi 30 octobre 2019 à 11h50

Le ministre de l'Agriculture souhaite que les Français fassent un "choix patriotique" en matière de consommation alimentaire, tout en appelant la grande distribution à prendre ses responsabilités face aux rémunérations insuffisantes des agriculteurs.

Sur certains secteurs, "la grande distribution n'a pas joué le jeu. Ce mercredi 30 octobre, Didier Guillaume a évoqué le bilan mitigé des premiers mois de la loi Alimentation, pointant la responsabilité des grands groupes. "Il faut absolument que les choses changent", exhorte le ministre, qui a rappelé les contrôles effectués par la DGCCRF sur l'application du seuil des prix de revente.

"Il faut que la grande distribution redistribue les prix. On ne peut pas continuer à étrangler les agriculteurs. Nous voulons obliger à la meilleure répartition de la valeur", explique t-il. Le ministre a au passage fustigé les prix d'achat pratiqués par la grande distribution, prenant l'exemple du lait. "C'est une honte !", s'insurge t-il. "Il faut dire aux consommateurs à un moment, faites un choix patriotique ! Le patriotisme agricole et économique doit encore exister!".



Dans le même entretien, Didier Guillaume a estimé que la politique agricole commune (PAC), "une politique agricole intégrée", devait "rester européenne", et qu'il n'était "pas question de la nationaliser".


"Si chaque Etat prenait l'argent de l'Europe et faisait ce qu'il voulait, ce serait une concurrence terrible entre les Etats membres de l'Union, ce serait une catastrophe absolue", a t-il déclaré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.