Le NPA dénonce le "basculement vers un système de santé dominé par les assurances"

Le NPA dénonce le "basculement vers un système de santé dominé par les assurances"
Philippe Poutou, tête de file du NPA, Philippe Poutou, lors de la campagne présidentielle 2017

AFP, publié le jeudi 14 juin 2018 à 07h52

Le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a critiqué le "basculement vers un système de santé dominé par les assurances", après les promesses d'Emmanuel Macron à la Mutualité sur le "reste à charge zéro".

"Qui va régler la note?", s'est interrogée la formation de Philippe Poutou dans un communiqué mercredi soir, alors que le président s'est engagé à mettre en place d'ici 2021 le remboursement intégral d'une partie des lunettes, prothèses auditives et audioprothèses, conformément à une promesse de campagne.

"La mise à contribution très limitée de la Sécurité sociale n'a pour but que de faire accepter la mesure, mais c'est bien l'accélération du basculement vers un système de santé dominé par les assurances qu'organise le +reste à charge zéro+ voulu par Macron", peut-on lire dans le communiqué.

Le NPA, selon qui "+le reste à charge zéro+ (...) de tous les soins et prothèses est une nécessité, a demandé qu'il soit "assumé à 100% par la Sécurité sociale, elle-même exclusivement financée par des cotisations sociales versées par les employeurs et non par la CSG".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.