Politique

Le nouveau bac déjà remplacé ? Des changements à prévoir pour 2024…

Le ministre de l’Education nationale prévoit d’apporter des modifications à la réforme du baccalauréat mise en place par son prédécesseur. Les mesures devraient être annoncées avant la rentrée, a annoncé Pap Ndiaye au Monde jeudi 29 juin.

L’examen du baccalauréat devrait être à nouveau réformé. Alors que les épreuves du bac ont été organisées pour la première fois comme le prévoyait la réforme Blanquer, le ministre de l’Education nationale, Pap Ndiaye, a annoncé vouloir apporter quelques modifications pour le bac de 2024.

Depuis la réforme, les élèves connaissent 80% de leurs notes du baccalauréat dès le mois de mars et les inscriptions sur Parcoursup sont déjà bouclées. « Nous sommes face à un troisième trimestre en peau de chagrin, ce qui n’a rien de satisfaisant pour nos élèves bientôt étudiants. Nous devons mesurer les conséquences de chacun des scénarios possible », a déclaré le locataire de la rue de Grenelle dans les colonnes du Monde, jeudi 29 juin.=11pt=10.0pt=#333333

Trois scénarios

Plusieurs pistes sont donc envisagées par le Gouvernement pour améliorer la réforme Blanquer. La première consisterait à mettre en place « une prime d’assiduité », comme le relève TF1 info. Cette année, selon Le Parisien, près de 10 % des élèves de terminale ont cessé de venir en cours dès lors qu’ils connaissaient leurs résultats aux premières épreuves.

Le décalage des épreuves de spécialité est aussi une mesure envisagée par l’exécutif pour garder les élèves dans les classes. Ces examens pourraient d’ailleurs ne plus être pris en compte sur Parcoursup. Un rééquilibrage des coefficients entre les épreuves de spécialité et celle de philosophie ou du grand oral est également mis sur la table.

Le verdict sera rendu « dans les semaines à venir […] pour que chacun soit informé avant la rentrée », promet le ministre de l’Education nationale.

publié le 30 juin à 17h18, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux