Le meeting de Zemmour déplacé à Villepinte, 19.000 participants annoncés

Le meeting de Zemmour déplacé à Villepinte, 19.000 participants annoncés
Eric Zemmour lors de la promotion de son livre "La France n'a pas dit son dernier mot", le 17 septembre 2021 à Toulon

publié le mercredi 01 décembre 2021 à 18h57

Le premier meeting de campagne d'Eric Zemmour prévu dimanche aura finalement lieu au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis), au nord de Paris, au lieu du Zénith, son équipe estimant que le nombre d'inscrits a atteint à ce jour 19.000. 

"Quelle bonne nouvelle ! Vous êtes tellement nombreux à vouloir assister au meeting de ce dimanche 5 décembre que nous le déplaçons du Zénith de Paris au Parc des Expositions de Villepinte", a tweeté mercredi le désormais candidat à la présidentielle.

Son entourage a expliqué qu'au regard du nombre d'inscriptions au Zénith, où le candidat avait loué une salle de 5.800 places, il avait pris la décision de déplacer le meeting au Parc des expositions. Les portes ouvriront à 13H00, et la réunion publique démarrera à 15H00.

Le Parc des expositions peut accueillir au total jusqu'à 30.000 personnes debout, 20.000 assises, mais la capacité varie en fonction des configurations choisies, a indiqué à l'AFP le service de communication chargé du site.

Le polémiste avait indiqué précédemment sur BFMTV qu'un changement de salle était en "négociation".

La CGT, Solidaires et des militants antifascistes avaient promis de manifester en direction du Zénith pour faire "taire Zemmour". Le Conseil municipal du 19e arrondissement de Paris, où se trouve le Zénith, s'était lui inquiété auprès du préfet d'un "risque de trouble à l'ordre public".

Des associations d'extrême gauche (Action antifasciste Paris-Banlieue) avaient aussi appelé à bloquer dès midi l'accès au meeting du Zénith, avec le slogan "Bloquons le Zénith de Zemmour!".

Quelque 3.000 manifestants, selon la préfecture de police de Paris, ont participé samedi dans la capitale à un défilé "contre l'extrême droite et le racisme" et "contre l'idéologie" d'Eric Zemmour. Très encadré par les forces de l'ordre, le défilé a été émaillé d'incidents sporadiques après son départ.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.