Le lourd passé de Najat Vallaud-Belkacem

Le lourd passé de Najat Vallaud-Belkacem©Wochit

6Medias, publié le vendredi 24 février 2017 à 14h35

Elle estime que son "parcours dit quelque chose de la France, pays capable d'accueillir en son sein des gens venus d'ailleurs, d'éduquer leurs enfants". C'est pour cela que Najat-Vallaud Belkacem publie ce vendredi 24 février chez Grasset "La vie a plus d'imagination que toi".

On y découvre le douloureux passé de la ministre de l'Éducation bien loin du confort de l'Élysée. C'est au Maroc que la jeune Najat voit le jour dans une famille de six frères et soeurs. Ses premières années, elle les vit dans une maison sans eau ni électricité. "Quand on n'a pas eu l'eau courante, pendant des années, on est un peu différent" , raconte-t-elle dans l'un des extraits révélés par le site de 20 Minutes.



Son arrivée en France à l'âge de cinq ans n'a pas tout de suite ressemblé à un conte de fées. "Quand on a connu l'exil, même un exil relativement doux, sans guerre, on met toutes ses forces dans la vie. Il faut s'adapter. S'accoutumer au climat, aux routes, aux noms, au rythme, aux mœurs, s'accoutumer à la langue, mais aussi au langage invisible, du corps, des odeurs, des regards" , écrit celle qui raconte que son père leur a toujours demandé de se comporter en "famille respectable", de ne pas faire de vagues. Les vagues, Najat-Vallaud Belkacem les évite encore puisqu'elle en profite pour révéler n'avoir jamais appris à nager.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.