Le groupe Téléphone envoie valser Macron, Mélenchon et Le Pen

Le groupe Téléphone envoie valser Macron, Mélenchon et Le Pen©Wochit

6Medias, publié le dimanche 10 septembre 2017 à 13h40

"Je rêvais d'un autre monde", c'est la phrase phare du tube du groupe Téléphone sorti en 1984. Une formule qui n'est pas sans faire penser à Martin Luther-King.

Un hit très politique aux accents de slogan de campagne, ce qui n'a pas échappé aux différents candidats à la présidentielle. Cette chanson est tellement universelle, qu'elle réussit à mettre d'accord les politiques de tous bords. "De l'extrême gauche au FN, tous ont demandé à l'utiliser pour leurs meetings ! Macron, Mélenchon, même Le Pen, tous rêvent d'un autre monde", révèle Louis Bertignac dans le JDD, ce dimanche 10 septembre.



Mais c'était sans compter sur l'insoumission de ceux qui se font désormais appeler les Insus. "On n'a jamais donné notre autorisation. Ça enlèverait tout à la chanson", confie au JDD le chanteur.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
19 commentaires - Le groupe Téléphone envoie valser Macron, Mélenchon et Le Pen
  • ce n'est qu'un rêve ........... malheureusement .

  • Oui mais pour quelle nouvelle norme ?

  • si le batteur des insus envoie valser les politiques de tout bord comme il envoie valser ses instruments de batterie à la fin du concert les pauvres ils vont avoir des gros bleus

  • ils revent d'un autre monde qu'ils se fassent elire mais chanter ce n'est pas gouverner

  • parce cette petite phrase est la propriété exclusive du groupe ???? moi ça fait longtemps que je rêve d'un autre monde. Si à chaque fois que je fais une phrase, personne n'a plus le droit de l'employer où allons nous.