"Le gouvernement a semé la violence" : Philippe Poutou défend les "black blocks"

"Le gouvernement a semé la violence" : Philippe Poutou défend les "black blocks"
Philippe Poutou à Lille, le 14 avril 2017.

Orange avec AFP, publié le samedi 05 mai 2018 à 07h00

BEST-OF POLITIQUE. Retrouvez les petites phrases de la semaine.


L'ex-candidat à la présidentielle Philippe Poutou (NPA) a estimé mardi soir que les dégradations en marge de la manifestation syndicale du 1er mai à Paris étaient la traduction d'une "violence légitime" et "semée", selon lui, par le gouvernement. "La violence est l'illustration de cette colère-là ! Il y a un ras-le-bol de cette société-là, il y a des jeunes qui ont envie d'en découdre", a-t-il estimé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.