Le Front national de la jeunesse devient "Génération Nation"

Le Front national de la jeunesse devient "Génération Nation"
Des affiches du Front national pour la campagne présidentielle de 2017 (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le jeudi 10 mai 2018 à 17h41

Marine Le Pen souhaite faire du mouvement "une véritable école des cadres" et rendre ses actions "plus visibles"

Comme leurs aînés, les jeunes frontistes ont aussi décidé de se rebaptiser, révèle Le Figaro. Le Front national de la jeunesse (FNJ), créé en 1973 par Jean-Marie Le Pen et aujourd'hui dirigé par Jordan Bardella, s'appellera bientôt "Génération Nation".





Le FNJ avait déjà utilisé le terme de générations, mais au pluriel, lors des élections européennes de 2014. "Pour plus de lisibilité et de clarté, nous avons retiré le 's'", explique son président, Jordan Bardella, par ailleurs porte-parole du FN, au HuffPost.

La dénomination rappelle également l'association par laquelle Marine Le Pen a préparé son accession à la tête du parti : "Générations Le Pen" mais pas question de faire la comparaison avec Génération identitaire.

"Pas sur le même terrain que Génération Identitaire"

"Génération Nation est là pour former des militants comme les futurs cadres du parti. Nous ne sommes pas sur le même terrain que Génération identitaire", insiste Jordan Bardella auprès du Figaro.



Le changement de nom devrait par ailleurs s'accompagner d'une refondation du mouvement. Selon les informations du Figaro, l'organisation devrait en effet être revue en "mettant l'accent sur la formation de ses militants et sur une communication plus 'incisive'".

Jordan Bardella explique que "Marine Le Pen (lui) a demandé de refaire du FNJ une véritable école des cadres. Dans la continuité des transformations qu'est en train d'opérer le Front national, nous devons nous ouvrir, être plus dynamique et rendre nos actions plus visibles".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU