Le FN s'indigne du discours en anglais d'Emmanuel Macron à Berlin

Le FN s'indigne du discours en anglais d'Emmanuel Macron à Berlin
Marine Le Pen le 4 janvier 2017
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 11 janvier 2017 à 14h00

Le fondateur d'En Marche a préféré s'exprimer en anglais plutôt qu'en français lors d'une conférence à Berlin. Une initiative qui a déplu à Marine Le Pen et Florian Philippot.

Emmanuel Macron, toujours porté par des sondages favorables, a multiplié les déplacements à l'étranger ces derniers mois (Tunisie, Bruxelles, Londres, New York...).

Une manière de conforter sa stature d'homme d'État, capable de "porter la voix de la France", indispensable pour tout postulant à l'Élysée. À Berlin mardi 10 janvier, il a notamment plaidé pour un "Schengen renforcé" lors d'une conférence à l'université Humbolt.

Un discours qu'il a prononcé en anglais. "L'usage voudrait que je parle en français. Et ce serait déroger à la règle, de ne pas parler ce soir français devant vous. Néanmoins, j'ai pris l'habitude de préférer être compris des auditoires", a-t-il expliqué. "J'ai donc pris le parti de vous parler ce soir en anglais, par facilité et pour que nous puissions tous et toutes nous comprendre facilement", a-t-il poursuivi, justifiant ce choix par son mauvais accent allemand.

Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir Marine Le Pen. La présidente du Front national et candidate à la présidentielle a déploré sur Twitter l'usage de la langue de Shakespeare. Un avis partagé par son vice-président Florian Philippot.





L'adversaire du fondateur d'En Marche ne parle pas anglais et s'en était même vantée en avril 2015 lors d'une soirée organisée par le magazine Time à New York, rappelle le site de BFMTV. "Je ne parle pas anglais, moi. Je suis française!", avait-elle prévenu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.