Le FN recherche désespérément des financements

Le FN recherche désespérément des financements

6Medias, publié le mardi 24 mai 2016 à 21h18

Une campagne présidentielle a un coût ! Et à l'approche de l'échéance, le Front national s'active pour trouver des financements. Problème : Marine Le Pen n'en finit plus d'essuyer des refus des banques françaises.

La présidente du FN a donc décidé d'essayer de se faire prêter de l'argent à l'étranger. Selon Europe 1, elle aurait envoyé des demandes de prêt à 45 banques internationales, notamment en Chine, en Inde et en Russie. Le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, a d'ailleurs confirmé l'information au Figaro, ajoutant qu'il leur fallait trouver au minimum 27 millions d'euros pour financer les deux campagnes à venir : la présidentielle et les législatives. "Nous attendons les retours. Mais ce serait quand même un vrai problème démocratique si une candidate de l'envergure de Marine Le Pen n'arrivait pas à se financer", a-t-il lancé. En 2014, le Front national avait d'ailleurs déjà fait appel à un établissement russe, la First Czech Russian Bank, pour trouver 9 millions d'euros. Depuis le rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, il semblerait que les banques françaises rechignent à prêter de l'argent aux candidats.



"L'effet Bygmalion est catastrophique pour tout le monde. À cause des tricheries de l'UMP, l'affaire Bygmalion, les banques sont encore plus réticentes", expliquait en février dernier Florian Philippot.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU