Le député Jean-Luc Reitzer, rescapé du Covid-19, ovationné lors de son retour à l'Assemblée

Le député Jean-Luc Reitzer, rescapé du Covid-19, ovationné lors de son retour à l'Assemblée
L'Assemblée nationale le 23 juin 2020.

publié le mercredi 14 octobre 2020 à 08h41

Après deux mois et demi d'hospitalisation et quatre semaines de coma, le député alsacien est revenu mardi 13 octobre dans l'Hémicycle. "Vous êtes la preuve vivante que ce virus touche tout le monde...

Et que personne ne peut être épargné ni à l'abri de ses dégâts", a souligné le Premier ministre Jean Castex.

Alors que la France est violemment confrontée à la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, le cas de Jean-Luc Reitzer illustre les dangers de la maladie. Le député alsacien avait été le premier parlementaire officiellement atteint par le Covid-19 avec des premiers symptômes fin février puis deux mois et demi à l'hôpital Emile-Muller de Mulhouse, dont quatre semaines dans le coma. Rentré chez lui à Altkirch mi-mai, après avoir perdu 20 kilos, M. Reitzer a repris mardi 13 octobre le chemin de l'Assemblée nationale, sous l'ovation de ses collègues.


"Merci je suis très touché", a lancé l'élu Les Républicains, en rendant "hommage à tous les soignants qui ont sauvé tant de vies et qui méritent nos applaudissements. Malheureusement tout le monde n'a pas eu la chance de battre ce sacré virus".

Dans une question au gouvernement, Jean-Luc Reitzer a brièvement évoqué ses "quatre semaines de coma" et "deux mois et demi d'hospitalisation" à Mulhouse. Puis il a appelé le Premier ministre à "tirer les leçons de cette épreuve collective" de la pandémie et ne plus fermer de lits dans les hôpitaux de proximité. "Vive la vie !", a-t-il lancé pour conclure son intervention.

"Quel plaisir de vous revoir ici!", a répondu Jean Castex. "Vous êtes la preuve vivante que ce virus touche tout le monde... Et que personne ne peut être épargné ni à l'abri de ses dégâts", a ajouté le Premier ministre en insistant sur les moyens débloqués pour le personnel soignant. 




"Il était entre la vie et la mort pendant de très longues semaines en réanimation, et était quasiment donné pour perdu. Il nous est revenu ce matin en pleine forme et sous l'ovation bien sûr de l'ensemble des députés du groupe Les Républicains", s'est réjoui le président du groupe LR Damien Abad mardi en conférence de presse. 

Reitzer appelle les Français à "la responsabilité"

"Aujourd'hui, je me porte le moins mal possible", a fait savoir Jean-Luc Reitzer sur BFMTV, avant d'ajouter: "J'ai bien sûr quelques séquelles que j'essaie de maîtriser. J'ai un suivi médical, beaucoup de contrôles tout au long du mois de septembre, début octobre et d'autres sont programmés en décembre et janvier prochain".

L'élu a ensuite appelé "chacun des Français" à "prendre ses responsabilités, non seulement pour soi-même mais pour les autres", appelant les Français à "respecter les gestes barrières, à porter le masque, qui nous protègent et qui protègent les autres", alors que l'épidémie repart à la hausse et qu'Emmanuel Macron doit annoncer mercredi soir de nouvelles restrictions

Vos réactions doivent respecter nos CGU.