Le courrier salé de Marlène Schiappa à ses collègues du gouvernement

Le courrier salé de Marlène Schiappa à ses collègues du gouvernement©Panoramic

, publié le mercredi 27 février 2019 à 20h01

La secrétaire d'État en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes a tancé ces collègues de respecter la loi sur la parité lors des nominations à des postes dans la haute administration.

Marlène Schiappa n'est pas satisfaite, et elle l'a fait savoir à ses collègues du gouvernement via une lettre envoyée aux différents membres. En effet, selon les informations de "Chez Pol", la newsletter politique quotidienne de Libération, la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes a été directe : "Nous avons un problème", a-t-elle indiqué.

Elle a relevé que la part des femmes dans les nominations à de hauts postes en Conseil des ministres est trop faible.

Des pénalités financières possibles

"Les femmes représentent 52% de la population, et seulement 33% des nominations en Conseil des ministres", a-t-elle écrit à ses collègues. Marlène Schiappa demande désormais à "nommer des femmes et créer des viviers de femmes dans les plans d'évolution de carrières de administrations". Elle rappelle également que les contrevenants s'exposent à des "pénalités financières".

Le courrier de la secrétaire d'État intervient, rappelle "Chez Pol", au lendemain d'un article du "Monde" révélant que l'État n'allait pas pouvoir remplir ses obligations de parité dans les nominations aux les plus hauts postes de l'administration. En 2017, les femmes ont accédé à 36% des postes à pourvoir alors qu'une loi de 2012 oblige un taux minimum de 40% pour les nominations à un premier poste. Le quotidien du soir rappelait également que les postes plus prestigieux, tels qu'ambassadeurs ou préfet, dont les nominations se font en Conseil des ministres, n'ont vu que 32% des postes confiés à des femmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.