Le couple exécutif baisse, Marine Le Pen au plus haut depuis 2017

Le couple exécutif baisse, Marine Le Pen au plus haut depuis 2017
Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le 21 novembre 2017 à l'Elysée.

, publié le vendredi 19 mars 2021 à 06h00

SONDAGE. Les cotes de popularité d'Emmanuel Macron et Jean Castex reculent autour de 40%, selon le baromètre BVA pour Orange et RTL*, vendredi 19 mars.

Roselyne Bachelot recule aussi, quittant le podium des personnalités politiques préférées des Français.
- Seule figure d'opposition à progresser significativement, la présidente du Rassemblement national (RN) marque des points. 
- Par ailleurs, le moral des Français est au plus bas depuis un an et la polémique sur le vaccin AstraZeneca a des conséquences : 25% des personnes interrogées refusent d'être vaccinées avec ce produit.
Cette enquête a été réalisée avant les dernières annonces du gouvernement. 


Emmanuel Macron (39%; -3) comme Jean Castex (40%; -2) voient leur cote de popularité diminuer de manière parallèle, leurs deux courbes se suivant désormais de très près. Le chef de l'Etat reste pour autant à un niveau de popularité similaire depuis le début de la crise sanitaire, aux alentours de 40%. 




Cette situation pointe en creux la difficulté qu'ont les oppositions, en dehors du RN, à émerger comme une alternative crédible. Ainsi, aucune des principales personnalités d'opposition ne progresse de manière significative, à l'exception de Marine Le Pen (32%; +3, 3e personnalité du baromètre et plus haut niveau mesuré depuis 2017).  

Roselyne Bachelot, qui occupait jusqu'à présent la 3e place du classement derrière Edouard Philippe et Nicolas Hulot, recule à la 7e place (24%; -6 points). Confrontée à la grogne du monde de la culture, la ministre peine à conserver son socle de popularité dans l'opinion. 

Les Français n'ont jamais été aussi moroses : ils donnent ainsi une note moyenne de 5,7/10 pour décrire leur moral, soit le plus mauvais score mesuré par BVA depuis le début de la crise sanitaire. Mais ils sont plus résignés que révoltés : l'immense majorité déclare qu'ils respecteraient tout confinement. 




Quelle que soit la modalité de confinement testée (couvre-feu le week-end, confinement sur le modèle du deuxième ou confinement strict), plus de 8 Français sur 10 indiquent qu'ils respecteraient les mesures, dont près des deux tiers de manière systématique (63% en cas de confinement "souple", 66% en cas de confinement strict). Par ailleurs, une large majorité de Français (62%) approuvent le fait de maintenir les écoles ouvertes en cas de confinement. 




En pleine polémique entourant le vaccin AstraZeneca, 56% affichent leur hostilité : 31% parce qu'ils sont de toute manière opposés à l'idée de se faire vacciner, mais 25% en raison du vaccin lui-même (si c'était un vaccin d'un autre laboratoire, ils accepteraient de se faire vacciner). 



* Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet du 17 au 18 mars 2021. Echantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.